Niger — Rapport sur les Points de suivi des flux de population (Octobre 2016)

01 Nov 2016 Niger French Download

Pendant le mois d’Octobre le nombre de migrants transitant par les villes d’Arlit et de Séguédine où sont situés les points de suivi des flux ont baissé. Ces villes, traditionnellement utilisées comme lieux de transit, connaissent, comme toute la région d'Agadez, des mesures de contrôles renforcés pour permettre au gouvernement de lutter contre le trafic des migrants et la migration clandestine vers la Libye et l’Algérie. En conséquence, les flux de migrants ont diminué. Au cours de cette collecte de données, 12 654 individus sortants et 1 290 individus entrants ont été identifiés, portant un total de 311 036 individus sortants et 106 154 individus entrants depuis février 2016. Les principales nationalités présentes dans les flux sortants sont les Nigérians et les Nigériens suivis par les Sénégalais et les Gambiens. Pour les flux entrants, il y a un grand nombre de Nigérians, Maliens, Camerounais et Gambiens. La grande majorité des migrants identifiés (91%) sont des hommes.

Contact

DTM Niger, DTMNiger@iom.int

Methdology

Flow Monitoring