Le Sénégal, lieu de départ, de transit et de destination, est un pays au cœur des flux migratoires en Afrique de l’Ouest. Afin de mieux comprendre les dynamiques migratoires dans le pays, l’OIM a, depuis avril 2017, mis en place le dispositif de suivi des flux de populations (Flow Monitoring, FM). Ce-dernier est un outil de la Matrice de suivi des déplacements (DTM) qui recueille des données sur les amplitudes, caractéristiques et tendances de flux de voyageurs transitant par des points de transit à forte mobilité. Il consiste en l’enregistrement de flux de population au niveau de points stratégiques d’entré, de transit ou de sortie d’un pays, ainsi que la réalisation d’enquêtes individuelles avec un échantillon de voyageurs.

En avril 2017, un Point de suivi des flux (Flow Monitoring Point, FMP) a été installé à Tambacounda, ville-carrefour située dans le sud-est du Sénégal et lieu d’importants mouvements transfrontaliers de populations, afin d’observer les mouvements quotidiens de bus de voyageurs en provenance et à destination du Mali, de la Gambie et de la Guinée. Cet FMP a été démantelé en avril 2019, et remplacé par deux points de suivi des flux à Kidira et Moussala (région de Kédougou), tous deux situés à la frontière malienne, afin de suivre avec plus de précisions les mouvements de voyageurs se rendant ou venant du Mali et de Guinée. Le suivi des flux a pour but d’apporter une meilleure compréhension des mouvements migratoires au Sénégal et de fournir des informations aux partenaires humanitaires et gouvernementaux qui leur permettront d’identifier les besoins des populations migrantes et d’orienter leurs interventions et politiques au profit de ces populations.

Au Sénégal, la DTM est mise en œuvre en étroite collaboration avec les autorités sénégalaises (ministère de l’intérieur, comité sénégalais chargé des refugiés, rapatriés et personnes déplacées, police des frontières) et partenaires locaux. Outre un appui dans la collecte de données, ceux-ci participent à la phase de prospection des sites stratégiques et assurent la sécurité des énumérateurs.

Reports