Evaluation Report

RDC — Ituri: Suivi des urgences #75 (13 au 17 septembre 2021)

Du 2 au 9 septembre 2021, un nouveau déplacement de populations a été observé en provenance des villages d’Idou, Otomababere, Ndalya, Mayi Tatu, kalalangwe, Iilembe, Samboko, Mahala, Apende, Ndimo, Kisuhi, Bwanasura, Ofaya, Mutueyi et Manzobe, groupement de Bandavilemba, dans la chefferie de Aalese vo Nkutu, dans la zone de santé de Komanda , au Sud du territoire d’Irumu, en province de l’Ituri. Ces déplacements font suite aux incursions répétées des présumés ADF entre le 3 au 5 septembre 2021. Outre les déplacements, ces incursions ont causé de lourds dégâts : plus de 30 personnes ont été tuées, d’autres personnes ont été enlevées, des maisons ont été pillées et des biens volés. A cela s’ajoutent les déplacements préventifs de populations qui ont débuté le 2 septembre 2021, en provenance de la localité de Kainama , chef-lieu du groupement de Banande Kainama, chefferie de Beni-Mbau, territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu. Ces déplacements font suite aux rumeurs indiquant la présence de présumés ADF dans les villages environnant la localité de Kainama. Les personnes déplacées ont en grande partie trouvé refuge dans les familles d’accueil du village d’Eringeti, chef-lieu du groupement de Bambuba Kisiki,  secteur  de  Beni-Mbau  dans  la  zone  de  santé  d’Oicha,  au  Nord  du  territoire  de  Beni,  dans  la province du Nord Kivu, où il a été signalé plusieurs vagues de déplacement antérieures.

Contact

DTM Support — iomdrcdtm@iom.int

RDC — Ituri: Suivi des urgences #74 (8 au 10 septembre 2021)

Depuis le 28 juin 2021, des attaques attribuées aux présumés ADF ont occasionné d’importants mouvements de populations en provenance des villages de Bandimusuani, Banditadu, Mangbeli, Bandipeitaka, Bandibu, Batinzo, Bandiachi, Okaloru, du groupement de Bundingile, Musangu, Abembi, Masini, Apatia, Makanga, Uwesa, Luna 2Kenemuli, Paypay, dans le groupement de Bandibongo sia et Mafifi, Ofay, Manyala, Manzobe, Mahala, Pikamaibo, Mufutabangi dans le groupement de Bandavillemba, tous situés dans la chefferie de Walese vonkutu, territoire d’Irumu dans la province d’Ituri . Lors de ces attaques, des habitants ont été tués, d’autres enlevées et des maisons, des véhicules et des motocyclettes ont été volés, brûlés ou détruits. . Au total 38 véhicules, 12 motos et plus de 55 maisons ont été incendiés, près de 125 civils assassinés et 85 personnes portées disparues selon les informateurs clés. La majorité des déplacés a trouvé refuge dans les communautés d’accueil des villages du groupement de BAKPULU et dans le village de LUNA du groupement BANDAVILLEMBA, en Chefferie Walese Vonkutu . D’autres se sont installés dans les écoles primaires de Mwangaza, Sauvetage, Propo piba/mbuti, Gloria, Komanda, Amani/officiel et dans les églises CEBCA et AGLICAN, dans le groupement de Bandiamusu, chefferie de Basili, territoire d’Irumu, dans la province d’Ituri.

Contact

DTM Support — iomdrcdtm@iom.int

Nigeria — Stability Index Overview Round 1 – March/April 2021

The crisis currently affecting the Lake Chad Basin (LCB), which has displaced 3,0125,239 Internally Displaced Persons as of May 2021, is one of the worst humanitarian situations in the world. The crisis, which is affecting North-East Nigeria, Far North Cameroon, Lac Province in Chad and Diffa Region in Niger, has generated widespread displacement and engendered a deep social, political, economic and health crisis.

The conflict in the LCB has drawn attention to lack of access to basic public services such as water, health, education, judicial remedies and law enforcement, and brought the lack of effective governance in conflict affected areas to the limelight. The vulnerabilities have weakened community resilience against exploitation by Violent Extremist Organizations.

At the same time, as some areas have become more stable, there has been documented evidence of displaced persons returning to their areas of origin or habitual residence. As of May 2021, 1.75 million former IDP Returnees had returned to their location of origin. This combination has pointed to the importance of addressing root causes of the crisis in the LCB, of strengthening resilience and sustainable development, and finding durable solutions for displaced populations.

To this end, IOM has been implementing, since 2019, the Stability Index (SI), the purpose of which is to evaluate the stability of areas hosting displaced populations in the LCB. The SI also seeks to understand which factors influence a location's stability, so as to identify areas if priority intervention and inform transition and recovery programming, with the ultimate aim of strengthening stability on conflict- and displacement-affected regions.

Contact

DTM Nigeria, AllUsersInDTMNigeria@iom.int

Methdology

Other Survey

RDC — Nord Kivu: Suivi des urgences - Masisi # 73 (22 août 2021)

Depuis le 10 juin 2021, des affrontements militaires entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et le groupe armé APSLC et ses alliés ont provoqué des déplacements massifs de populations en provenance des villages LOASHI, BUKOMBO, BUABO, BAPFUNA, groupements BUABO, BIIRI, BAPFUNA, BANYUNGU, secteur d’OSSO BANYUNGU, territoire de MASISI, dans la province du Nord-Kivu. Ces affrontements s’inscrivent dans le cadre des opérations militaires lancées par le gouvernement congolais pendant la période d’État de siège et ont entrainé d’importantes pertes en vie humaine et en biens matériels. Les ménages touchés par la crise se sont dirigés et installés dans la commune rurale de Masisi, secteur Osso Banyungu, territoire de Masisi, province du Nord-Kivu.

Contact

DTM Support — iomdrcdtm@iom.int

RDC — Nord Kivu: Suivi des urgences - Rubya # 72 (21 au 22 août 2021)

Depuis le 24 juin, 1 373 ménages composés de 7 550 individus avaient quitté les villages Ngulungu, Kitembe, Shakingi, Muhanga, Ngululu et Kaloba situés respectivement dans les groupements de Nyamaboko, Buabo, Kibabi et Osso dans le secteur Osso Banyungu, territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu. Ces déplacements font suite aux affrontements entre les Forces Armés de la RDC contre les groupes armés presents dans le territoire de Masisi. Ces opérations militaires lancées par le gouvernement provincial du Nord-Kivu, s’inscrivent dans le cadre de l’ État de siège proclamé par le chef de l’ État. Les populations déplacées ont trouvé refuge dans les villages de Luke, Lutingita à Kinigi Centre, Kaloba et Muhanga (Katobotobo/Mutobo) dans les groupements de Nyamaboko, Kibabi et Buhabo dans la chefferie de Bahunde et dans le Secteur Osso Banyungu, territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu.

Contact

DTM Support — iomdrcdtm@iom.int

RDC — Nord Kivu: Suivi des urgences - Kahanga # 71 (22 Aout 2021)

Depuis le 19 juin 2021, des affrontements entre les forces armées de la RDC (FARDC) et les groupes armés APSLC et NYATURA BAZUNGU ont occasionné le déplacement de 1 358 ménages. Ces affrontements font suite aux opérations militaires lancées par le gouvernement congolais pendant la période de l’Etat de Siège proclamé par le l’’exécutif dans les provinces du Nord-Kivu et d’Ituri. Les ménages déplacés des villages de Kisse, Kitambi, Kinii, Bitembere, Jiwe et Bushaire, dans le groupement Kaembe, chefferie de Bashali, territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu ont fui pour trouver refuge dans les villages Kahanga Centre, Lushuli et de Bulindi, localité de Kahanga, groupement Bashali Kaembe, chefferie de Bashali, territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu.

Contact

DTM Support — iomdrcdtm@iom.int

Niger – Impact socio-économique du COVID-19 sur la libre circulation et migration

Cette recherche, cofinancée par l'Union européenne et la Commission de la CEDEAO à travers le projet « Soutien à la libre circulation des personnes et à la migration en Afrique de l'Ouest », vise à comprendre l'impact socio-économique de COVID-19 sur la libre circulation, les envois de fonds des migrants et le bien-être de leurs ménages, leurs familles et communautés au Niger. Les principaux objectifs comprenaient le profil socio-économique des ménages de migrants, de mieux comprendre comment la migration est liée au bien-être socio-économique des ménages et des communautés au Niger, et pour contribuer à la compréhension sur les tendances migratoires et éclairer les décisions politiques concernant la libre circulation des personnes. La collecte des données a eu lieu entre octobre et novembre 2020 dans les régions d'Agadez, Maradi, Niamey, Tahoua et Zinder. Ce document présente les principaux résultats de l'étude.

Contact

dtmniger@iom.int ; nigerdataresearch@iom.int

Methdology

Other

Niger – Impact socio-économique du COVID-19 sur la libre circulation et migration

Cette recherche, cofinancée par l'Union européenne et la Commission de la CEDEAO à travers le projet « Soutien à la libre circulation des personnes et à la migration en Afrique de l'Ouest », vise à comprendre l'impact socio-économique de COVID-19 sur la libre circulation, les envois de fonds des migrants et le bien-être de leurs ménages, leurs familles et communautés au Niger. Les principaux objectifs comprenaient le profil socio-économique des ménages de migrants, de mieux comprendre comment la migration est liée au bien-être socio-économique des ménages et des communautés au Niger, et pour contribuer à la compréhension sur les tendances migratoires et éclairer les décisions politiques concernant la libre circulation des personnes. La collecte des données a eu lieu entre octobre et novembre 2020 dans les régions d'Agadez, Maradi, Niamey, Tahoua et Zinder. Ce document présente les principaux résultats de l'étude.

Contact

dtmniger@iom.int ; nigerdataresearch@iom.int

Methdology

Other

RDC — Ituri: Suivi des urgences #69 (22 au 28 juin 2021)

Des affrontements entre la Force de Résistance Patriotique de l’Ituri (FRPI) et les rebelles ADF ont eu lieu le 25 juin 2021, dans le village de Ngazi, proche de Bukiringi, en chefferie de Walendu. Un des véhicules transportant les ménages fuyant les conflits a été pris en embuscade par des hommes armés associés au groupe rebelle ADF. Selon la société civile, les assaillants ont brûlé le véhicule, tué cinq personnes et blesse grièvement quatre autres. Cette situation sécuritaire très volatile a causé d’importants déplacements parmi la population de Bukiringi, et la population déplacée de Boga et de Kainama. Les familles déplacées se sont dirigées vers Avera, Sorodo, Kazana et Songoza, dans le groupement Bamuko chefferie de Walendu Bindi, en Territoire d’Irumu.

Contact

DTM Support — iomdrcdtm@iom.int

RDC — Ituri: Suivi des urgences #68 (28 au 29 juin 2021)

Le 25 juin 2021, des éléments du groupe armé CODECO, provenant du village de Kpabanga, dans le groupement de Dz’na, secteur de Walendu Pitsi, ont mené une attaque sur le centre commercial de Rule, localisé dans le groupement de Sumbuso, chefferie de Bahema Nord, dans le territoire de Djugu. Le bilan provisoire de cette attaque fait état d’un blessé par balle et du pillage de plusieurs maisons et bâtiments de l’administration publique. Par ailleurs, cette incursion a causé le déplacement des ménages de la localité de Rule. Une partie des ménages déplacés ont trouvé refuge à Bule, en chefferie de Bahema Badjere et les autres se sont réfugiés à Djaiba, dans le groupement Fataki, secteur de Walendu Djatsi Territoire de Djugu.

Contact

DTM Support — iomdrcdtm@iom.int