No

Share

Download

Share

Contact
DTM Mauritania, DTMMauritania@iom.int
Language
French
Location
Mauritania
Period Covered
Feb 11 2024
May 07 2024
Activity
  • Survey
  • Flow Monitoring Survey
  • Flow Monitoring

La transhumance est une tradition par laquelle des éleveurs se déplacent à la recherche d’eau et de pâturages. En Mauritanie, pays désertique, elle constitue un moyen d’adaptation pour les transhumants afin de palier au déficit de ressources pastorales. De ce fait des mouvements de transhumance sont observés principalement de la Mauritanie vers le Mali. Cependant, des mouvements inverses sont également notés, motivés principalement par la recherche de cure salée en Mauritanie par les transhumants Maliens ou Sénégalais. Ainsi, le calendrier et les itinéraires de transhumances se font en concordance des pluies, ainsi que de la distribution de l’eau et des pâturages, qui varient d’une saison à l’autre. Compte tenu des conditions environnementales difficiles en Mauritanie et des répercussions sur les productions végétales et animales, y compris sur la sécurité alimentaire des populations, et dans le contexte actuel d’aléas climatiques, économiques et sécuritaires croissants, on constate que les systèmes de mobilité pastorale connaissent des évolutions importantes sous les effets combinés du changement climatique, de la pression démographique, de la baisse de la fertilité des sols et de l’insécurité.

Dans le cadre du projet « Soutenir les capacités locales et communautaires de prévention et de gestion des conflits et des catastrophes liées au changement climatique au Guidimaghaa »  financé par le Peace Building Fund (PBF) et mis en œuvre par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), au niveau de la Wilaya du Guidimaghaa, plusieurs activités sont mises en place y compris des activités de collecte de données sur la migration et le changement climatique.

Download

Share

Contact
DTM Niger, DTMNiger@iom.int
Language
English
Location
Niger
Period Covered
Nov 17 2023
Dec 18 2023
Activity
  • Mobility Tracking
  • Baseline Assessment

Depuis 2014 le Niger est touché par de multiples crises sécuritaires ainsi que des catastrophes récurrents qui ont causé le déplacement de
centaines de milliers de personnes à l’intérieur du pays. Diffa, Maradi, Tahoua et Tillaberi sont les régions les plus touchées par ces phénomènes
(insécurité et catastrophe). Jusqu’en 2024, les attaques des groupes armés ont continué à pousser les populations à fuir leurs localités pour trouver
refuge dans des zones plus stables. À cela s’ajoutent aussi les catastrophes (inondations, pluies torrentielles, etc.) qui touchent les populations
chaque année.
L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Niger a mis en oeuvre la Matrice de suivi des déplacements (Displacement Tracking
Matrix, DTM en anglais) en 2016 en étroite collaboration avec le gouvernement du Niger pour collecter et diffuser des informations régulièrement
sur la population mobile afin d’offrir au gouvernement et aux partenaires humanitaires une meilleure compréhension des mouvements de
populations et des besoins changeants sur les lieux de déplacement ou de transit au Niger. L’outil DTM comporte quatre (4) composantes: le
suivi des mouvements de population, le suivi des flux migratoires, les enregistrements et les enquêtes. Pour apporter son appui au gouvernement
et aux partenaires humanitaires afin de mieux comprendre les tendances de déplacement et la situation des déplacés, l’OIM en collaboration
avec le Ministère de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes (MAH/GC) a mis en oeuvre la composante suivi des mouvements
de population depuis 2019, appelée « Évaluation des Villages » (Village Assessment Survey (VAS), en anglais).

Download

Share

Contact
DTM Support — iomdrcdtm@iom.int
Language
French
Period Covered
May 09 2024
May 19 2024
Activity
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking

Le territoire de Kalehe, dans la partie nord de la province du Sud-Kivu, est confronté à une crise humanitaire aggravée par un conflit armé persistant. La crise actuelle du M23 dans la province du Nord-Kivu a encore compliqué la situation déjà instable, entraînant un déplacement massif de personnes du Nord-Kivu vers Kalehe et la fermeture de la route reliant Minova (Kalehe) au Nord-Kivu et à la capitale provinciale de Goma. La situation à Kalehe se caractérise par une détérioration de l'accès aux moyens de subsistance, tant pour les populations déplacées que pour les populations d'accueil, une aggravation des conditions de vie et des préoccupations croissantes en matière de protection. L'intensification des combats depuis le début du mois de mai 2024 dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu (groupements de Mupfunyi Matanda, Mupfunyi-Kibabi, Mupfunyi-Shanga et Ufamandu) a entraîné des déplacements préventifs des populations locales vers le Sud-Kivu, en particulier vers les groupements de Mbinga-Nord, Buzi, Kalima et Ziralo. Les personnes déplacées se sont installées dans la communauté d'accueil ainsi que dans des centres collectifs à travers une région qui a déjà reçu plusieurs vagues de personnes déplacées au cours des derniers mois. Les systèmes d'aide humanitaire et communautaire sont de plus en plus sous pression dans les zones de refuge où l'assistance est très limitée et où les ressources disponibles localement dans le territoire de Kalehe sont insuffisantes. La situation sécuritaire dans la région reste imprévisible, limitant l'accès humanitaire dans la majeure partie du territoire de Kalehe, dans les groupements de Buzi, Ziralo et Alima.

Download

Share

Contact
DTM Support — iomdrcdtm@iom.int
Language
French
Period Covered
May 08 2024
May 12 2024
Activity
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking

Depuis le début de l'année 2024, le niveau des rivières Moba et Mulobozi, y compris celui du lac Tanganyika, a fortement augmenté dans le territoire de Moba, province du Tanganyika, en raison de la persistance de fortes pluies. Cette situation continue de provoquer de fortes inondations, des glissements de terrain et de l'érosion, ainsi que des dommages importants aux maisons et aux biens dans la ville de Moba-Port et dans les villages situés tout au long de la rive du lac, sur l'axe Mpala-Moliro. Cette situation a provoqué des déplacements massifs de ménages vivant dans plusieurs localités dont celles de Tanganyika, Moba, Kituku, Port, Kinzungi, Kisi, Nkuba, Kitumba, Kansenge, et Kileba, avec une évaluation provisoire des dégâts de 3 360 maisons détruites. Il est fréquemment fait état de dégâts importants aux infrastructures publiques et privées, notamment à deux ports, huit écoles, des églises et des marchés, entre autres. La DTM estime que 4 119 ménages ont trouvé refuge dans des familles d'accueil à la fois dans les zones touchées par les inondations et dans celles qui ne le sont pas. Dans la plupart des cas, les conditions de vie sont très difficiles. Le risque de propagation de maladies transmises par l'eau, comme le choléra, constitue une menace sérieuse pour la santé publique dans la région. D'autres besoins prioritaires - notamment en matière d'abris, d'articles de première nécessité et de nourriture - nécessitant une action urgente et coordonnée se font sentir.

Download

Share

Contact
ROPretoriaRMDHub@iom.int
Language
English
Location
Malawi
Period Covered
Apr 01 2024
Apr 30 2024
Activity
  • Flow Monitoring

This report is an overview of the data collected from 1 to 30 April 2024 at Mangochi FMP in Malawi along the border with Mozambique and Karonga FMP in Malawi along the border with the United Republic of Tanzania. The Flow Monitoring Registry (FMR) collects data at Flow Monitoring Points (FMPs) through direct observation and interviews with key informants, including staff working at transit stations, border patrol officers, local authorities, bus or taxi drivers and travellers themselves. The FMR gathers data on the number of travellers crossing FMPs, as well as the provenance, next destination, vulnerabilities and means of transport of travellers.

Download

Share

Contact
iomastana@iom.int iomalmaty@iom.int
Language
English
Location
Kazakhstan
Period Covered
Jan 01 2024
Jan 31 2024
Activity
  • Survey
  • Return Intention
  • Mobility Tracking
  • Baseline Assessment

The Mobility Tracking Matrix (MTM) is a system that tracks and monitors population mobility and displacement. MTM is adapted to the context in Kazakhstan based on IOM’s Global Displacement Tracking Matrix (DTM) methodology. DTM is designed to regularly and systematically capture, process, and disseminate information to provide a better understanding of the movements and evolving needs of mobile population groups, whether on-site or en route. MTM completed its first round of the Baseline Mobility Assessment (BMA) data collection on the district level in January 2023, the second round of BMA on the district level in May 2023, and the third round on the village level in December 2023. MTM enables IOM and its partners to maximize resources, set priorities, and deliver better-targeted, evidence-based, mobility-sensitive, and sustainable humanitarian and development programming.

Download

Share

Contact
DTM Cameroon, DTMCameroun@iom.int
Language
French
Location
Cameroon
Period Covered
May 22 2024
May 26 2024
Activity
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking

Le suivi des situations d’urgence (en anglais, Emergency Tracking Tool, ETT) est une des composantes de la Matrice de suivi des déplacements (en anglais, Displacement Tracking Matrix, DTM) déployée par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Il a pour objectif de rassembler des informations sur les mouvements significatifs et soudains de populations, ainsi que sur des urgences sécuritaires et climatiques. Les données ont été collectées par observation directe et par des entretiens téléphoniques, auprès de dix informateurs clés, principalement des autorités locales, des organisations non-gouvernementales (ONG), des organisations de la société civile (OSC) et des représentants des populations dans les lieux affectés.

Ce tableau de bord présente des informations sur le déplacement de populations des localités de Tourou et Dinglding  se sont déplacées vers les localités de Mokolo  centre (Zimangayak, Ldamtsai Carrefour Dongoi, Ouro-Kessoum; Wayam-Tambak,Mendèzé) , Wandai et Ldamang dans l’arrondissement de Mokolo, département du Mayo-Tsanaga.

Public Dataset

Share

Contact
DTM Yemen, iomyemendtm@iom.int
Location
Yemen
Activity
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking
Period Covered
May 19 2024 -
May 25 2024

From 1 January to 25 May 2024, IOM Yemen DTM tracked 1,358 households (HH) (8,148 Individuals) who experienced displacement at least once.

Between 19 and 25 May 2024, IOM Yemen DTM tracked 41 households (246 individuals) displaced at least once. The majority of people moved into/within the following governorates and districts:

  • Ma’rib (18 HHs) – Ma’rib City (14 HHs), Ma’rib (4 HHs) districts. Most displacements in the governorate originated from Al Hodeidah and Al Jawf.
  • Al Hodeidah (14 HHs) – Al Khukhah (8 HHs), Hays (6 HHs) districts. Most displacements in the governorate originated from Al Hodeidah and Ta’iz.
  • Ta’iz (8 HHs) – Jabal Habashi (8 HHs) district. All displacements in the governorate were internal.

The majority of people moved from the following governorates and districts: 

  • Al Hodeidah (15 HHs) – At Tuhayta (9 HHs), Hays (3 HHs), Al Marawiah (1 HH) districts.
  • Ta’iz (14 HHs) – Al Maafer (6 HHs), Maqbanah (5 HHs), Ash Shamayatayn (1 HH) districts.
  • Al Jawf (2 HHs) – Al Hazm (2 HHs) district.
Population Groups

IDPs

Returnee (Previously Internally Displaced)

Survey Methodology

Unit of Analysis Or Observation

Admin Area 2

Household

Site or Location

Type of Survey or Assessment

Household

Key Informant

Keywords

Mobility

Geographical Scope Partial Coverage

Administrative boundaries with available data

The current dataset covers the following administrative boundaries

Download

Share

Contact
DTM Yemen, iomyemendtm@iom.int
Language
English
Location
Yemen
Period Covered
May 19 2024
May 25 2024
Activity
  • Displacement Solutions
  • Rapid Emergency Registration
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking

IOM Yemen DTM’s Rapid Displacement Tracking (RDT) tool collects data on estimated numbers of households forced to flee on a daily basis from their locations of origin or displacement, allowing for regular reporting of new displacements in terms of estimated numbers, geography, and needs. It also tracks returnees who returned to their location of origin.

From 1 January to 25 May 2024, IOM Yemen DTM tracked 1,358 households (HH) (8,148 Individuals) who experienced displacement at least once.

Between 19 and 25 May 2024, IOM Yemen DTM tracked 41 households (246 individuals) displaced at least once. The majority of people moved into/within the following governorates and districts:

  • Ma’rib (18 HHs) – Ma’rib City (14 HHs), Ma’rib (4 HHs) districts. Most displacements in the governorate originated from Al Hodeidah and Al Jawf.
  • Al Hodeidah (14 HHs) – Al Khukhah (8 HHs), Hays (6 HHs) districts. Most displacements in the governorate originated from Al Hodeidah and Ta’iz.
  • Ta’iz (8 HHs) – Jabal Habashi (8 HHs) district. All displacements in the governorate were internal.

The majority of people moved from the following governorates and districts:

  • Al Hodeidah (15 HHs) – At Tuhayta (9 HHs), Hays (3 HHs), Al Marawiah (1 HH) districts.
  • Ta’iz (14 HHs) – Al Maafer (6 HHs), Maqbanah (5 HHs), Ash Shamayatayn (1 HH) districts.
  • Al Jawf (2 HHs) – Al Hazm (2 HHs) district.

IOM identified 17 additional households displaced in the previous reporting period, which covered 12 - 18 May 2024, in the governorates of Al Hodeidah (8 HHs), Ma’rib (5 HHs), and Ta’iz (4 HHs). These figures have been added to the cumulative displacement total recorded since the beginning of the year.

Download

Share

Contact
DTM Europe, DTMMediterranean@iom.int
Language
English
Location
Period Covered
Apr 01 2024
Apr 30 2024
Activity
  • Survey
  • Flow Monitoring

This report provides insights into the profiles, experiences, needs, routes travelled and intentions of migrants transiting through the Western Balkans.

IOM surveyed 1,033 migrants from 1 April to 30 April 2024 in Albania, Bosnia and Herzegovina, Montenegro, North Macedonia, Serbia and Kosovo*.

* References to Kosovo* shall be understood in the context of UN Security Council Resolution 1244 (1999).