Restrictions de mobilité liées au COVID-19

30 Jun 2020 Guinea French Download

La pandémie de COVID-19 a eu des conséquences majeures sur la mobilité des personnes, à l’échelle mondiale. En effet, de nombreux pays ont pris des mesures de restriction ou d’interdiction des mouvements de personnes pour endiguer la propagation de l’épidémie, notamment par des fermetures de frontières. En Guinee, dès le 13 mars 2020, date d’apparition du premier cas, le gouvernement a pris des mesures afin de limiter et de contenir la propagation du virus – notamment la fermeture de toutes les frontières aériennes et terrestres, des limitations de mouvements strictes à l’intérieur du pays, la fermeture des écoles et des lieux de culte. En outre, le gouvernement a décrété l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire national. Dans ce contexte, l’OIM a développé un outil pour permettre de comprendre l’impact de ces restrictions sur la mobilité dans le pays, afin d’orienter les autorités et les différents partenaires dans le cadre de leurs interventions de prévention et de réponse. Cet outil permet de cartographier les points d’entrée et de transit principaux dans le pays et de d’informer de leurs statuts opérationnels, ainsi que de faire un état des lieux des restrictions et des mesures sanitaires et préventives mises en œuvre et des mécanismes de communication des risques et d’engagement communautaire en place au niveau de ces points. Ce rapport présente les résultats de collectes de données effectuées au niveau de 23 points d’entrée formels et informels de la préfecture de Koundara frontalière avec le Sénégal et la Guinée-Bissau.

Contact

oimguineedtm@iom.int

Methodology

Flow Monitoring