RDC —Dashboard De Surveillance Des Flux - Maladie À Virus Ebola (19 au 31 décembre 2019)

Au cours de la période du 19 au 31 décembre, un total de 11 430 mouvements ont été observés au niveau de quatre points de surveillance des flux (PSF) : Grande Barrière, Mubambiro, OPRP, et le Port de Goma. Ces emplacements ont été choisis stratégiquement pour la protection de grands centres de population, la surveillance des mouvements transfrontaliers et la mobilité entre les zones affectées et non affectées. Les données de l'OMS et du ministère de la santé renseignent, qu'au total, huit zones sanitaires ont été touchées au cours du mois de décembre 2019. Une zone de santé affectée est définie comme toute zone de santé ayant signalé un cas positif confirmé de la Maladie à Virus Ebola (MVD) dans les 21 jours précédant la période évaluée, soit du 27 novembre au 31 décembre. Pour cette période de référence, les zones affectées comprennent les zones de Beni, Butembo, Katwa, Biena, Kalungata, Oicha, Mabalako et Mandima. Sur les 288 mouvements observés à destination, en provenanceen en transit ou à l'intérieur des zones touchées, la DTM a identifié 76 mouvements sortants des zones de santé touchées (27 %) et 194 mouvements entrants vers les zones touchées (68%), tandis que 15 mouvements étaient des transits à travers les zones de santé touchées (Fig . 1-B). La plupart des voyageurs sortants, identifiés comme quittant les zones touchées, ont déclaré avoir voyagé de Beni et de Butembo pour se rendre à Goma et Karisimbi via le point de contrôle OPRP (6-B), tandis que beaucoup de voyageurs en provenance de Butembo ont également déclaré s’être rendus à Ibanda au Sud-Kivu via le port de Goma. Aucun voyageur dépisté au quatre PSF actifs n'a déclaré avoir voyagé directement depuis ou vers les zones de Biena, Kalungata, Mabalako ou Mandima pendant la période de référence. Du 27 novembre au 31 décembre, la majorité (62%) des nouveaux cas confirmés ont été signalés dans la zone de santé de Mabalako. La grande majorité des mouvements en provenance des zones affectées ont été observés via OPRP (59%) et le Port de Goma (37%) PoCs (6-B), pendant que la grande majorité des mouvements transfrontaliers ont été observés via la Grande Barrière (6-A). Aucun voyageur dépisté à partir des zones touchées n'a déclaré que sa destination finale était en dehors de la RDC.  

Contact

DTM DRC, iomdrcdtm@iom.int