République Centrafricaine — Rapport sur les déplacements 4 (Juin 2018)

23 Jul 2018 Central African Republic Round 4 Download

Six ans après le début du conflit, l’insécurité demeure en RCA, avec des groupes armés présents sur une grande partie du territoire centrafricain et s’affrontant pour le contrôle du territoire et des ressources. Les attaques ou même rumeurs de mouvement des groupes armés continuent également de provoquer de nombreux déplacements de la population civile et limitent la possibilité d’un retour à une vie normale de plus de 1 258 257 individus. Alors qu’une période de calme avait suivi le retour d’un ordre constitutionnel et les élections présidentielles de 2016, de nouveaux affrontements violents ont éclaté sur une partie du territoire depuis mai 2017. La dernière flambée de violence a eu lieu suite à des opérations de police visant le désarmement de groupes armées non-étatiques dans le quartier PK5 du 3e arrondissement de Bangui en Avril 2018. Cet évènement a également eu des répercussions et causé des flambées de violence dans d’autres sous-préfectures du pays. La DTM a identifié une population déplacée totale de 946 164 individus : 557 723 Personnes Déplacées Internes (PDI), 301 603 retournés de RCA (anciens PDI) et 86 838 retournés d’autres pays. 36% des déplacements internes sont dû aux tensions intercommunautaires, contre 58% liés aux conflits armés et 5% à titre préventif. La population déplacée est composée à 48% d’hommes et à 52% de femmes.

Contact

DTM CAR, DTMRCA@iom.int