République Centrafricaine — Dashboard des déplacements 7 (Avril 2019)

24 Jun 2019 Central African Republic Round 7 Download

Un conflit a éclaté en décembre 2013 et provoqué le déplacement internes et transfrontalier de personnes en République Centrafricaine. Le pays continue de faire face à des niveaux élevés d’insécurité et de conflits violents entre différents groupes armés dans la majeure partie du pays, provoquant des déplacements nouveaux et prolongés. Ce dashboard présente les informations collectées entre octobre et décembre 2018 dans 9 Préfectures (Bamingui-Bangoran, Bangui, Basse-Kotto, Haute-Kotto, Haut-Mbomou, Mbomou, Nana-Gribizi, Ouaka, et Ouham Pendé). 1 290 localités de déplacement ou de retour ont été évaluées, ainsi que 39 sites officiels parmi ceux recensés par la Commission des mouvements de population (CMP). La DTM a identifié une population déplacée totale de 1 048 336 individus : 463 699 Personnes Déplacées Internes (PDI), 454 378 retournés de RCA (anciennes PDI) et 130 259 retournés d’autres pays. La grande majorité (80%) des déplacements internes sont dû au conflit armé, contre 17% liés aux conflits intercommunautaires et moins de 1% aux catastrophes naturelles. La population déplacée est composée à 49% d’hommes et à 51% de femmes. 59% des déplacés sont des enfants, dont 46% d'enfants de moins de 5 ans. 53% des ménages déplacés vivent en famille d'accueil, 26% sont retournés dans leur habitation d'origine, 17% vivent dans un site officiel, 3% vivent en location et 1% vivent à l'air libre et sont sans abri.

Contact

DTM République Centrafricaine, DTMRCA@iom.int