République Centrafricaine — Dashboard des déplacements — Ouham-Pende, Nana-Gribizi, Bamingui-Bangoran, Mbomou, Ouaka, Bangui (Avril 2018)

08 May 2018 Central African Republic Round 3 Download

Des violences intercommunautaires ont éclaté en Décembre 2013 et provoqué le déplacement interne et transfrontalier de personnes. La République Centrafricaine continue de faire face à des niveaux élevés d’insécurité et de conflits violents entre différents groupes armés dans la majeure partie du pays, provoquant des déplacements nouveaux et prolongés. Ce Dashboard présente les informations collectées du 28 Mars au 6 Avril 2018 dans les Préfectures de Bamingui-Bangoran, Bangui, Mbomou, Nana-Gribizi, Ouaka, et Ouham Pendé. 303 389 PDI, 117 229 anciennes PDI (retournés) et 56 594 retournés d'autres pays ont été identifiées dans 367 localités et 28 sites dans 16 sous-préfectures des six préfectures couvertes. La population déplacée est composée à 48% d’hommes et à 52% de femmes. 67% de la population est composée de mineurs ayant entre 0 et 18 ans, y compris 49% de moins de de 5 ans. La taille moyenne des ménages était de 8 personnes. 68% des ménages vivaient dans des familles d'accueil, tandis que 29% vivaient dans une maison louée et 3% dans des sites de déplacement.

Contact

DTM République Centrafricaine, DTMRCA@iom.int