Cameroun — Tableau de bord du suivi des mouvements de transhumance 1 (Août 2020)

09 Sep 2020 Cameroon Round 1 French Download

Les conflits agro-pastoraux liés à la transhumance, pratique ancestrale au Cameroun et dans la sous-région, sont devenus une cause d’insécurité majeure à la frontière avec le Tchad et la RCA. L’outil de suivi des mouvements de transhumance (Transhumance Tracking Tool) mis en place depuis Août 2020 dans les régions de l’Est, de l’Adamaoua et du Nord, permet de comprendre les dynamiques liées à la transhumance transfrontalière avec le Tchad et la République Centrafricaine. Le TTT combine trois composantes, l’alerte, la cartographie et le comptage. Ce rapport détaille les premières données de l’outil d’alerte.

Entre le 4 et le 30 août 2020, 33 alertes ont été reçues, dont 28  alertes événements et 5 alertes prévention.La moitié des événements conflictuels ont été résolus, mais l’autre moitié, soit 14 événements, présentent encore des risques de représailles, essentiellement à l’Est, dans les arrondissements de Kette et Garoua Boulai et au Nord, dans l’arrondissement de Madingring.Cinq mouvements inattendus de 3 225 bêtes accompagnées de 24 personnes ont été recensés risquant de provoquer des conflits agro-pastoraux, dont quatre mouvements de transhumance nationale de l’Adamaoua vers l’Est et un mouvement de transhumance transnationale du Tchad vers le Congo, passant par le Cameroun.

Contact

DTM Cameroon, DTMCameroon@iom.int