Cameroun — Rapport de Déplacement 10 (Octobre 2017)

16 Oct 2017 Cameroon Round 10 Download

Depuis 2014, la République du Cameroun est affecté par l’insurrection de Boko Haram en Afrique de l’Ouest, dont les attaques et menaces récurrentes ont conduit à des déplacements importants de population. Les donnée recueillies entre le 7 et le 18 août 2017 comportent des informations sur le nombre de personnes déplacées, la période de déplacement, le motif, le type de logement et les données démographiques sur les populations déplacées, par le biais des évaluations conduites dans six départements et 37 arrondissements de la région de l'Extrême-Nord. Au cours de cette ronde, voici la population qui a été identifiée :

  • 237 967 Personnes déplacées sur le plan interne;
  • 29 728 Réfugiés non-enregistrés ;
  • 61 090 Retournés.
  • 92% de la population déplacée a été déplacée par le conflit armé qui a lieu dans la région, et 8% par des inondations et autres aléas climatiques
  • 46% des ménages vivent dans des communautés hôtes, 24% vivent dans des sites spontanés, 16% vivent en location, 14% ont pu réintégrer leur maison, 1% vivent dans des centres collectifs, et mois d'un pourcent vivent en plein air.

 

 

Depuis 2014, la République du Cameroun a pu ressentir les effets de l’insurrection de l’Etat Islamique en Afrique de l’Ouest (ISWA, anciennement Boko Haram). L’augmentation des violentes attaques au Nigéria, au Cameroun et dans les pays voisins a conduit au déplacement des populations en dehors des zones de conflit et de violence. Les donnée recueillies comportent des informations sur le nombre de personnes déplacées, la période de déplacement, le motif, le type de logement et les données démographiques sur les populations déplacées, relevées par le biais des évaluations conduites dans six départements et 37 arrondissements de la région de l'Extrême-Nord. Au cours de cette ronde, la population suivante a été identifiée par la DTM en août 2076 dans l’Extrême-Nord du Cameroun:

  • 223,642 Personnes Déplacées Internes (39,002 ménages);
  • 30,593 Réfugiés Non Enregistrés (4,987 ménages);
  • 43,435 Retournés (7,347 ménages);
  • 91% de la population déplacée l’a été par l’insurrection/conflit et 9% par des inondations et autres catastrophes naturelles;
  • 3% de la population déplacée actuelle a été déplacée en janvier 2017, 44% en 2016, 31% en 2015, 18% en 2014 et 4% avant 2014;
  • 54% des ménages déplacés vit dans des communautés hôtes, tandis que 21% vit en location, 19% dans des sites spontanés, 4% dans des centres collectifs et 2% en plein air.

Contact

DTM Cameroun, DTMCameroon@iom.int