Share

Jeux de données publique REQUEST ACCESS

Share

Contacter
DTM Burundi, DTMBurundi@iom.int
Emplacement
Burundi
Activité
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking
Période couverte
Nov 13 2023 -
Nov 19 2023
En dates du 13 au 19 novembre 2023. La DTM a identifié 4 944 personnes affectées (942 ménages) dont 855 personnes déplacées (150 ménages) par les vents violents et les pluies torrentielles dans les provinces de Kirundo, Makamba, Rumonge, Rutana et Ruyigi.
A more detailed version of this dataset is available, to get access kindly click on the 'Request Access' button
Population Groups

IDPs

Residents

Survey Methodology

Unit of Analysis Or Observation

Admin Area 2

Admin Area 3

Community

Type of Survey or Assessment

Key Informant

Keywords

Health

Mobility

Protection

Shelter

WASH

Geographical Scope Partial Coverage

Administrative boundaries with available data

The current dataset covers the following administrative boundaries

Télécharger

Share

Contacter
RO Dakar, RODakar-DataResearch@iom.int
Langue
French
Emplacement
Période couverte
Oct 01 2023
Oct 31 2023
Activité
  • Mobility Tracking
  • Baseline Assessment

La crise dans le Bassin du lac Tchad est le résultat d’une combinaison complexe d’une multitude de facteurs, y compris un conflit armé impliquant des groupes armés non-étatiques, des niveaux extrêmes de pauvreté, un développement peinant, et des bouleversements climatiques, qui ont conduit à des déplacements importants de populations. En octobre 2023, le Cameroun, le Chad, le Niger et le Nigéria accueillaient un total de 5 990 879 individus affectés par la crise, dont des personnes déplacées internes (PDI), des retournés (anciennes PDI et retournés de l’étranger) et des réfugiés (vivant en et hors des camps). Treize pour cent des individus affectés (774 927 personnes) résidaient au Cameroun, 5 pour cent au Tchad (307 693 personnes), 7 pour cent au Niger (446 903 personnes) et enfin, 75 pour cent au Nigéria (4 461 356 personnes). De façon générale, les nombres montrent une augmentation de PDI, de retournés anciens déplacés internes et de refugiés depuis décembre 2022 dans la région, de respectivement 5, 11 et 1 pour cent. Les PDI ont augmenté au Cameroun (+18%), au Tchad (+8%) et au Niger (+2%), mais ont diminué au Nigéria (-7%). Les nombres de retournés de l’étranger ont légèrement diminué depuis décembre 2022, de 3 pour cent.

Télécharger

Share

Contacter
RO Dakar, RODakar-DataResearch@iom.int
Langue
French
Emplacement
Période couverte
Oct 01 2023
Oct 31 2023
Activité
  • Mobility Tracking
  • Baseline Assessment

La région du Sahel central, et plus particulièrement la zone du Liptako Gourma, qui enjambe le Burkina Faso, le Mali et le Niger, est témoin d’une crise complexe qui comprend comme enjeux une compétition grandissante pour le contrôle des ressources; des bouleversements climatiques; une croissance démographique galopante; des niveaux élevés de pauvreté; l’absence d’opportunités économiques; des tensions communautaires; l’absence de présence étatique et le manque de services sociaux de base; ainsi que des violences provoquées par des réseaux de crime organisé et des groupes armés non-étatiques. La crise a engendré des déplacements importants de populations dans les pays concernés et affecte, par ailleurs, des pays voisins tels que la Mauritanie ou les pays côtiers.  ​

​En octobre 2023, 3 007 847 individus sont déplacés, y compris 2 643 282 personnes déplacées internes (88%  de la population affectée) et 364 565 réfugiés (12% de la population affectée). Soixante-dix pour cent des individus (2 098 917 personnes) se situaient au Burkina Faso, 15 pour cent résidaient au Mali (465 403 personnes), 9 pour cent au Niger (263 918 personnes) et 3 pour cent en Mauritanie (104 080 personnes). Le recent déversement de cette crise vers les pays côtiers, à savoir la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo et le Bénin, fait prevue d’un nombre croissant de réfugiés arrivant du Sahel central vers ces pays et, à l’interne, des populations déplacées. En octobre, sont recensés 84 529 individus affectés dans ces quatre pays réunis (2 293 au Bénin, 28 736 en Côte d’Ivoire, 7 195 au Ghana et 46 305 au Togo) dont un total de 22 818 déplacés internes.​ D’autres estimations portent à 66 915 le nombre de réfugiés vivant dans ces quatre pays (13 499 au Bénin, 26 569 en Côte d’Ivoire, 3 326 au Ghana et 23 521 au Togo)

Télécharger

Share

Contacter
RO Dakar, RODakar-DataResearch@iom.int
Langue
French
Emplacement
Période couverte
Oct 01 2023
Oct 31 2023
Activité
  • Mobility Tracking
  • Site Assessment
  • Village Assessment

La République centrafricaine (RCA) souffre d’instabilité depuis deux décennies. La dernière crise atteignant le pays a débuté en 2012, suite à une prise du pouvoir violente, et a depuis évolué en un état d’insécurité et de fragilité permanent, découlant d’une crise complexe de long-terme qui s’est étendue dans les pays voisins. Cette dernière est caractérisée par des rivalités pour le pouvoir parmi les élites du pays, l’absence d’institutions étatiques et d’investissement d’argent public, des tensions inter-ethniques et inter-religieuses et la lutte pour le contrôle de ressources. Plus récemment, la partie à l’est du pays est affectée par la crise ayant éclaté mi-avril 2023 au Soudan, témoignant d’un nombre croissant de personnes déplacées. En octobre 2023, il est dénombré un total de 3 923 951 individus affectés, y compris 488 866 personnes déplacées internes (PDI) (13% de la population déplacée), 2 125 798 retournés anciennes PDI (54%), 513 037 retournés de l’étranger (13%) et 796 250 réfugiés (20%). En RCA, les personnes retournées, anciennement déplacées internes, représentent la majeure partie de la population affectée. Les réfugiés centrafricains ont pris principalement refuge au Cameroun (353 701 individus ou 44% des réfugiés), en République Démocratique du Congo (RDC) (211 963 individus ou 27% des réfugiés) et au Tchad (128 619 individus ou 16% des réfugiés). Néanmoins, 18 597 réfugiés centrafricains sont encore dénombrés au Soudan (2% des réfugiés). Depuis le début de la crise Soudanaise, ce sont 15 335 individus qui sont entrés en RCA traversant la frontière d’Am-Dafock. Le pays est le refuge d’individus de pays voisins avec 48 052 refugiés venus du Soudan (37 549 individus), de la RDC (6 411), du Sud Soudan (2 747 individus) et du Tchad (1 345).

Télécharger

Share

Type de carte
Location Map
Emplacement
Haiti
Date de publication
Wed, 11/22/2023 - 16:38
Activité
Mobility Tracking

Cette carte présente la situation de déplacement par commune du département de l'Ouest en novembre 2023.

Télécharger

Share

Type de carte
Location Map
Emplacement
Haiti
Date de publication
Wed, 11/22/2023 - 16:33
Activité
Mobility Tracking

Cette carte présente le changement du nombre des PDIs dans les quartiers de la ZMPP, entre le Round 4 (juin 2023) et Round 5 (Novembre 2023)

Télécharger

Share

Type de carte
Location Map
Emplacement
Haiti
Date de publication
Wed, 11/22/2023 - 16:27
Activité
Mobility Tracking

Cette carte présente les changements des nombres des PDIs dans les sites de la ZMPP, entre le Round 4 (juin 2023) et Round 5 (novembre 2023)

Télécharger

Share

Type de carte
Location Map
Emplacement
Haiti
Date de publication
Wed, 11/22/2023 - 16:20
Activité
Mobility Tracking

Cette carte présente le changement du nombre des PDIs dans les familles d'accueil des quartiers de la ZMPP, entre le round 4 (juin 2023) et le round 5 (novembre 2023)

Télécharger

Share

Type de carte
Location Map
Emplacement
Haiti
Date de publication
Wed, 11/22/2023 - 16:11
Activité
Mobility Tracking

Cette carte montre les différents types des sites accueillant les PDIs dans la ZMPP. Les écoles constituent une importante partie des sites. 

Télécharger

Share

Type de carte
Location Map
Emplacement
Haiti
Date de publication
Wed, 11/22/2023 - 15:59
Activité
Mobility Tracking

Cette carte présente la situation générale de déplacement dans les quartiers de la ZMPP, en montrant les proportions des PDIs dans les sites, dans les familles d'accueil ainsi que les retournés anciennes PDI