Mauritanie — Evaluation de la mobilité pastorale dans le contexte du changement climatique 2 (Janvier 2024)

Share

Télécharger

Share

Contacter
DTMmauritania@iom.int
Langue
French
Emplacement
Mauritania
Période couverte
Dec 11 2023
Jan 31 2024
Activité
  • Mobility Tracking
  • Village Assessment

La mobilité pastorale ou transhumance est une tradition de longue date en Mauritanie, par laquelle des éleveurs, parfois des familles entières, y compris les enfants, se déplacent à la recherche d’eau et de pâturages. En conséquence, le calendrier et les itinéraires de transhumances se font en concordance des pluies, ainsi que de la distribution de l’eau et des pâturages, qui varient d’une saison à l’autre. Compte tenu des conditions environnementales difficiles en Mauritanie et des répercussions sur les productions végétales et animales, y compris sur la sécurité alimentaire des populations, et dans le contexte actuel d’aléas climatiques, économiques et sécuritaires croissants, on constate que les systèmes de mobilité pastorale connaissent des évolutions importantes sous les effets combinés du changement climatique, de la pression démographique, de la baisse de la fertilité des sols et de l’insécurité.

Dans le cadre du projet «Renforcement des capacités nationales et locales en matière de préparation et réponse aux catastrophes dans les zones frontalières et de transhumance couloirs dans la région du Hodh Ech Chargui en Mauritanie  »  financé par la Protection civile et aide humanitaire de l’Union européenne (ECHO) et mis en œuvre par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), au niveau de la Wilaya du Hodh Charghi et plus précisément dans les moughataas de Bassiknou et d’Adel Bagrou, plusieurs activités sont mises en place y compris des activités de collecte de données sur la migration et le changement climatique.

L’objectif de la collecte de données est d’informer sur les mouvements de transhumance passant dans les moughataas d’Adel Bagrou et de Bassikounou durant la période post-hivernale (après avoir effectué le même exercice en période pré-hivernale) mais également de voir l’impact du changement climatique sur les mouvements de transhumance. Spécifiquement, il s’agit :

D’estimer la taille des troupeaux passant par les principaux points de passage dans les moughataas ciblées par le projet

De déterminer le profil des personnes accompagnant ces mouvements de transhumance

De mesurer la santé des troupeaux en transhumance

D'obtenir des informations sur la perception des transhumants sur le changement climatique et les mouvements de transhumance