Cameroon

Share

Share


Suivi des PDI

Mouvements de déplacement

987,000
IDMC 2022

cycle de collecte de données

Balayez vers la gauche ou la droite pour voir plus de données chronologiques

Tendance de la population des PDI

  • Division administrative avec le nombre disponible de personnes déplacées
  • Site évalué par la DTM
  • Data not available
À propos Cameroon

Depuis 2014, le Cameroun est affecté par les effets du mouvement insurgé de l’Etat Islamique en Afrique de l’Ouest (EAIO, ex Boko Haram). L’augmentation des attaques et incursions aux Nigéria, au Cameroun et dans les pays frontaliers a créé des déplacements de populations depuis les zones de conflit et de violence.

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a lancé son premier numéro de la Matrice de Suivi des Déplacements (DTM) en Novembre 2015 avec pour objectif de fournir des informations régulières, exactes et à jour sur les populations déplacées dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun afin d’informer la réponse du Gouvernement du Cameroun et de la communauté humanitaire. La DTM Cameroun peut être comparée avec la DTM Nigéria pour un aperçu des déplacements dans la région.

Les données collectées incluent le nombre de personnes déplacées, les périodes de déplacement, les raisons du déplacement, les types de logement et des données démographiques sur les populations déplacées. 

Current Donors
  • Germany
  • ECHO
  • CERF
Impact sur la mobilité dû au COVID-19 en Cameroon

To better understand how COVID-19 affects global mobility, the International Organization for Migration (IOM) has been working to map the impacts on human mobility, at Global, Regional and Country level.


Pour des résultats de recherche plus avancés, allez à page de recherche avancée de jeux de données
Cameroun — Rapport de Déplacement 5 (Octobre 2016)

Depuis 2014, la République du Cameroun a pu ressentir les effets de l’insurrection de l’Etat Islamique en Afrique de l’Ouest (ISWA, anciennement Boko Haram).

Cameroun — Enquête sur les Intentions de Retour Ronde 5 (Octobre 2016)

Dans le cadre de sa cinquième phase de la Matrice de Suivi des De placements (DTM), l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a mene une Enquête sur les Intentions de Retour ciblant les Personnes Déplacées Internes (PDIs) dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Cameroon — Return Intention Survey Round 5 (October 2016)

As part of its fifth round of the Displacement Tracking matrix (DTM), the International Organization for Migration (IOM) conducted a Return Intention Survey targeting IDPs in the Far North Region of Cameroon.

Cameroon — Displacement Report 6 (January 2017)

DTM identified 191,908 internally displaced persons (33,469 households), 23,430 unregistered refugees (4,066 households) and 35,665 returnees (6,366 households). 92% of the displaced population was displaced by the insurgency and 8% by flooding and other natural disasters.

Cameroon — Displacement Dashboard 6 (January 2017)

DTM identified 191,908 internally displaced persons (33,469 households), 23,430 unregistered refugees (4,066 households) and 35,665 returnees (6,366 households). 92% of the displaced population was displaced by the insurgency and 8% by flooding and other natural disasters. 

Cameroon — Displacement Dashboard 5 (October 2016)

DTM identified 198,889 internally displaced persons (76%), 26,743 unregistered refugees (10%) and 36,068 returnees (14%). 8% of the displaced population was displaced by flooding and other natural disasters while the vast majority (91%) was displaced by conflict.

Cameroon — Displacement Report 5 (October 2016)

DTM identified 198,889 internally displaced persons (35,630 households) and 36,068 returnees (6,946 households). 92% of the displaced population was displaced by the insurgency and 8% by flooding and other natural disasters.

Cameroun — Enquête sur les Intentions de Retour Ronde 4 (Août 2016)

Dans le cadre de sa quatrième phase de la Matrice de Suivi des Déplacements (DTM), l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a mené une Enquête sur les Intentions de Retour ciblant les Personnes Déplacées Internes (PDIs) dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Cameroon — Return Intention Survey Round 4 (August 2016)

As part of its fourth round, the Displacement Tracking matrix (DTM) conducted a Return Intention Survey targeting IDPs in the Far North Region of Cameroon.

Cameroun — Rapport de Déplacement 4 (Août 2016)

Depuis 2014, la République du Cameroun a pu ressentir les effets de l’insurrection de l’Etat Islamique en Afrique de l’Ouest (ISWA, anciennement Boko Haram).

Cameroon — Displacement Dashboard 4 (August 2016)

DTM identified 181,215 internally displaced persons, 14,871 unregistered refugees and 32,023  returnees. 13% of the displaced population was displaced by flooding and other natural disasters while 84% were displaced by conflict.

Cameroon — Displacement Report 4 (August 2016)

In Northeastern Cameroon, 181,215 internally displaced persons (33,621 households), 14,871 unregistered refugees (2,617 households) and 32,023 returnees (6,188 households) were identified by DTM.

Cameroun — Rapport de Déplacement 3 (Avril 2016)

Depuis 2014, la République du Cameroun a pu ressentir les effets de l’insurrection de l’Etat Islamique en Afrique de l’Ouest (ISWA, anciennement Boko Haram).

Cameroon — Displacement Dashboard 3 (April 2016)

DTM identified 190,591 internally displaced persons (34,221 households), 8,251 unregistered refugees (1,650 households) and 39,833 returnees (7,828 households). 83% of the displaced population was displaced by the insurgency and 17% by flooding and other natural disasters.

Cameroon — Displacement Report 3 (April 2016)

DTM identified 190,591 internally displaced persons (34,221 households), 8,251 unregistered refugees (1,650 households) and 39,833 returnees (7,828 households). 83% of the displaced population was displaced by the insurgency and 17% by flooding and other natural disasters.

Cameroun — Rapport de Déplacement 2 (Février 2016)

Depuis 2014, la République du Cameroun a pu ressentir les effets de l’insurrection de l’Etat Islamique en Afrique de l’Ouest (ISWA, anciennement Boko Haram).

Cameroon — Displacement Dashboard 2 (February 2016)

The population identified by the DTM in February 2016 in the Far North region of Cameroon includes169,970 internally displaced persons (31,233 households), 8,108 unregistered refugees (1,639 households) and 35,434 returnees (7,030 households).

Cameroon — Displacement Report 2 (February 2016)

The population identified by the DTM in February 2016 in the Far North region of Cameroon included 169,970 internally displaced persons (31,233 households), 8,108 unregistered refugees (1,639 households) and 35,434 returnees (7,030 households).

Cameroun — Rapport de Déplacement 1 (Novembre 2015)

Les donnée recueillies entre le 10 et 19 Novembre comportent des informations sur le nombre de personnes déplacées, la période de déplacement, le motif, le type de logement et les données démographiques sur les populations déplacées.

Cameroon — Displacement Report 1 (November 2015)

DTM identified 158,316 IDPs (27,919 households) in the Far North region of Cameroon, 11,482 out of camp refugees/ third country nationals (2,342 households) and 30,585 returnees (6,068 households).


Pour des résultats de recherche plus avancés, allez à page de recherche avancée de jeux de données

Pour des résultats de recherche plus avancés, allez à Advanced map search page