Baseline Assessment

Mali — Rapport sur les Mouvements de Populations (Mai 2022)

Au cours des cinq premiers mois de l’année 2022, dans un contexte marqué par l’insécurité et la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre le Mali et les pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), des combats et attaques sporadiques se sont poursuivis dans plusieurs localités du pays occasionnant des déplacements internes de populations civiles dans le Nord et dans le Centre du pays. Le caractère violent des conflits a provoqué d’importants déplacements de populations à l’intérieur du territoire malien et dans les communes frontalières entre le Burkina Faso et le Niger, avec des méthodes de mouvements très complexes à suivre. Des déplacements de courte durée ont continué à être signalés dans différentes régions du pays.

Chaque semaine, de nouvelles personnes déplacées internes (PDI) continuent d’être enregistrées. Ces mouvements ont un impact considérable sur les personnes forcées de fuir leurs foyers et sur les communautés qui les accueillent.

Afin de répondre aux besoins des populations déplacées internes, rapatriées et retournées, la Commission Mouvement de Populations (CMP) recueille et analyse les informations sur les mouvements de populations à l’intérieur du Mali, pour fournir un état complet des mouvements de populations et à la demande de ses partenaires. Les membres de la Commission sont : la Direction Générale de la Protection Civile (Ministère de la sécurité intérieur), UNHCR, OCHA, PAM, UNICEF, ACTED, NRC, DRC, HI, Solidarités International, CRS, OIM, et DNDS. Plusieurs autres entités participent régulièrement aux rencontres de la Commission.

Contact

DTM Mali, DTMMali@iom.int

RDC — Ituri: Tableau de bord - Suivi de mouvements de populations (avril 2022)

Au cours de ce septième cycle d’évaluation couvrant le mois d’avril 2022, les évaluations DTM ont permis de dénombrer 1 697 039 personnes déplacées internes (PDIs) résidant dans des familles d’accueil (85% du total) et 35 407 personnes déplacées vivant dans 45 sites spontanés et centres collectifs dans la province (2% du total) (F5). À cela s’ajoutent les 268 838 PDIs (13%) dans les 66 sites couverts par le mécanisme CCCM. Il est estimé à 2 001 284 personnes le nombre total de PDIs dans la province, soit environ 29 pour cent de la population4 totale de l’Ituri, ce qui est comparable aux 1 765 094 personnes en situation de déplacement lors de la dernière évaluation conduite en août 2021.

Contact

DTM DRC, iomdrmrdc@iom.int

RDC — Tanganyika: Tableau de bord - Suivi de mouvements de populations (avril 2022)

Il est estimé à 330 057 personnes le nombre total de Persones Déplacées Internes (PDIs) dans la province, soit environ 10 pour cent de la population totale du Tanganyika, d’après les statistiques de la Division Provinciale de la Santé (DPS). Au cours de ce septième cycle d’évaluation couvrant la période d’avril 2022, les évaluations DTM ont permis de dénombrer un total de 297 935 PDIs résident dans des familles d’accueil (90% du total) et un total de 3 528 personnes déplacées vivant dans cinq (5) sites spontanés dans la province du Tanganyika (1% du total). À cela s’ajoute les 28 594 personnes déplacées dans les 14 sites sous la gestion de l’OIM (9% du total).

Contact

DTM DRC, iomdrmrdc@iom.int

Україна — Звіт про переміщення — Звіт по Базовій Оцінці Території (Районний рівень) — 5 Тур

Починаючи з 24 лютого 2022 року війна в Україні спричинила безпрецедентну гуманітарну кризу в усіх адміністративних підрозділах (областях) країни. З 1-го по 11 червня Міжнародна організація з міграції (МОМ) провела базову оцінку території 728 громад, які приймають зареєстрованих внутрішньо переміщених осіб у Закарпатській, Львівській, Івано―Франківській, Чернівецькій, Хмельницькій, Волинській, Вінницькій, Житомирській, Кіровоградській та Полтавській, Одеській, Тернопільській, Київській областях, щоб отримати початкове уявлення про внутрішнє переміщення.

Проведення цієї рутинної оцінки підтримує цільове призначення та надання гуманітарної допомоги постраждалим населенням і служить попереднім джерелом для виявлення громад з високим рівнем переміщення.

Contact

DTMUkraine@iom.int

Ukraine — Displacement Report - Area Baseline Report (Raion level) — Round 5

Starting on 24 February 2022, the war in Ukraine triggered an unprecedented humanitarian crisis across the country. Between 1 and 11 June the International Organization for Migration (IOM) conducted an area baseline assessment of 728 hromadas hosting IDPs in Zakarpatska, Lvivska, Ivano-Frankivska, Chemivetska, Kirovohradska, Kyivska, Odeska, Temopilska, Vinnytska, Volynska, Khmelnytska, Zhytomyrska, and Poftayska oblasts in order to gather initial trends on the number and geographic location of officially recorded internally displaced persons.

This routine assessment supports the targeting and provision of humanitarian assistance to the affected population and serves as a preliminary source to identify oblasts and hromadas hosting high numbers of IDPs.
 

Contact

DTMUkraine@iom.int

Cameroun – Extrême-Nord — Indice de stabilité 3 (9—17 Février 2022)

Depuis 2014, la région de l’extrême nord du Cameroun est victime d’attaques de groupes armées non étatiques, qui s’ajoutent aux désastres naturelles et des conflits intercommunautaires qui ont crée des crises humanitaires marquées par de mouvements de populations. Des mouvements de retour et des déplacements de courte et longue durée ont continué à être signalés dans les différentes départements de la région. Une proportion importante de personnes déplacées internes, de retournées et refugiés hors camp vivent encore dans les localités dans des conditions de protection et d’assistance inadéquates, le reste de la population déplacée étant dispersée dans les zones rurales dans des familles d’accueils ou sur des sites spontanés de déplacement. Malgré l’amélioration des conditions de sécurité dans certaines localités a permis de faciliter le retour de certains ménages, des nombreux obstacles persistent les empêchant de trouver des solutions durables à leur déplacement.

Afin de trouver des solutions durables des populations mobiles - que ce soit par le retour dans les communautés d’origine, l’intégration locale ou la réinstallation - et de prévenir de nouveaux déplacements dans la région de l’ Extrême Nord, il est essentiel de comprendre les niveaux relatifs de stabilité dans les lieux accueillant des populations déplacées. Par conséquent, l’OIM, a lancé la collecte de données sur l’Indice de stabilité (IS) pour évaluer la stabilité de ces zones accueillant des populations déplacées. L’IS cherche à comprendre quels facteurs influencent la stabilité d’un lieu, ce qui peut éclairer les interventions programmatiques prioritaires le long du lien humanitaire, de paix et  de développement (HDP Nexus) afin de renforcer la résilience et la stabilité, fournir des solutions durables et prévenir de futurs déplacements forcés.

Nigeria — COVID-19 Point of Entry Dashboard 109 (11 — 17 June 2022)

During the COVID-19 pandemic, IOM's Displacement Tracking Matrix (DTM), in collaboration with the World Health Organization (WHO), monitors cross-border movements to and from Nigeria's Borno State in north-east Nigeria. Assessments are conducted at Points of Entry located along the border with Cameroon.

A range of data was collected during the assessments to better inform on travellers’ nationalities, sex, reasons for moving, mode of transportation and timeline of movement as shown in figures 2 to 5 on the dashboard.

Contact

DTM Nigeria, AllUsersInDTMNigeria@iom.int

Libya — Migrant Report 41 (Feb - April 2022)

IOM Libya’s Displacement Tracking Matrix (DTM) programme identified a total of 649,788 migrants from over 41 nationalities in the 100 Libyan municipalities during Round 41 of data collection (February - April 2022). In line with a trend that started at the beginning of 2021, data collected by DTM Libya shows that the number of migrants in Libya has continued to increase compared to the previous reporting period (635,051 migrants, Round 40, January 2022) (Fig 1). In 2020, the number of migrants in Libya declined as a result of the COVID-19 pandemic and the ensuing mobility restrictions, security controls as well as economic downturn. While the removal of the COVID-19 related mobility restrictions, improvement in the labour market (as seen in the reduced migrant unemployment rate) and cessation of armed conflict may have contributed to an increase in the number of migrants, this trend also corresponds with the arrival of seasonal migrant workers in Libya (generally between March and May).

Contact

DTM Libya, DTMLibya@iom.int

Niger — Evaluation des villages 4 (11 Avril — 3 Mai 2022)

Depuis 2018, les régions de Diffa, Maradi, Tahoua et Tillabéri du Niger sont témoin de mouvements importants de personnes déplacées en lien avec les multiples crises sécuritaires touchant les pays. l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) au Niger, à travers sa Matrice de Suivi des Déplacements (Displacement Tracking Matrix DTM) a conduit des évaluations, avec la participation des autorités (Ministère de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, et Direction Régionale de l’Etat Civil des Migrations et des Refugiés) dans tous les villages des régions affectées hébergeant des populations déplacées pour collecter des informations sur l’ampleur, l’évolution, les tendances des déplacements internes, l'accès aux services de base et les besoins humanitaires des populations affectées, permettant ainsi au gouvernement du Niger et aux partenaires humanitaires de mener une réponse mieux ciblée et adaptée. Les évaluations DTM sont menées à travers des questionnaires à destination d’informateurs clés ayant une connaissance approfondie de la situation des Personnes déplacées. Le présent tableau de bord offre un résumé succinct des résultats clés de la quatrième ronde d’évaluations DTM menée du 11 Avril au 03 Mai 2022.