Mobility Tracking

Mozambique – Flash Report 13 Evacuations to Accommodation Centres (19 - 20 January 2021)

The heavy rainfall that started since the landfall of Tropical Storm Chalane (30 December 2020) has led to the relocation of some residents of Mugassa Manga and Ndundaz neighbourhoods in Cidade da Beira districts of Sofala province. According to key informants, the individuals were relocated because their houses received the most impact from the flooding caused by the rainfalls.

Results from the assessment show that an estimated 765 individuals (255 households) were relocated from the neighbourhoods. A total of 2 accommodation centres have been activated, Samora Machel in Esturro neighbourhood (hosting 587 individuals) and IFAPA in Aeroporto neighbourhood (hosting 178 individuals).

All the relocated individuals are living in tents provided by Instituto Nacional de Gestão e Redução do Risco de Desastres (INGD). The top humanitarian needs identified include: food, tents, drinkable water, hygiene kit, and soap. According to interviewed key informants, the individuals received assistance (food, water, and tents) from the Provincial authorities and the INGD.

Contact

DTM Mozambique, DTMMozambique@iom.int

Libya — IDP And Returnee Report 33 (September - October 2020) [Arabic]

يستعرض هذا التقرير نتائج الجولة الثالثة والثلاثين المستخلصة من عمل وحدة تتبّع التنقل الخاصّة بمصفوفة تتبع النزوح في ليبيا والتي تغطّي الفترة الممتدة بين شهري سبتمبر وأكتوبر من سنة 2020. وخلال فترة الدراسة، أفضى توقّف الأعمال العدائية والتقدّم الذي تمّ احرازه في إحلال السّلام إلى اتفاق على وقف إطلاق النار بين الطرفين المتنازعين. ونتيجة لذلك، عادت أعداد متزايدة من الأسر التي كانت نازحة سابقا إلى مناطق أصلها في غرب ليبيا نظرا لتحسّن الوضع الأمني. هذا وقد ارتفع عدد العائدين خلال هذه الجولة من تجميع البيانات من 493.716 في الجولة 32 إلى 567.802 عائدا في الجولة 33. وخلال هذه الجولة، تزايد عدد الأسر العائدة في منطقة طرابلس بـ 32.251 فردا ليبلغ مجموع 114.137 عائدا تم إحصاء أغلبهم في أبو سليم وعين زارة.

Contact

DTM Libya, DTMLibya@iom.int

Emergency Event Tracking Report Ag Geneina, West Darfur 001

DTM teams activated EET to monitor the displacement of individuals affected by inter-communal conflict between Masalit and Arab tribes in the Krinding area of Ag Geneina town, West Darfur. Clashes erupted on 16 January 2021 following a violent armed assault. Tensions have escalated these past three weeks, in addition to heightened criminal activities. To contain the situation, the governor of West Darfur has imposed a round-the-clock curfew across the state until further notice. The first EET update estimates a total number of 46,150 individuals (9,230 households) sheltering in 32 sites of displacement (schools and other public buildings) dispersed across Ag Geneina town, having fled their homes in Krinding IDP Camp and other unverified locations. All displaced individuals are Sudanese nationals. Based on a ranking scale, the four main priority needs identified are food, non-food items, WASH (water, sanitation hygiene) and health (medical needs).

Contact

DTM Sudan; dtmsudan@iom.int

Mauritanie : COVID-19 — Restrictions de mobilité (Janvier 2021)

La pandémie de COVID-19 a eu des conséquences majeures sur la mobilité dans le monde. Au-delà des fortes perturbations de la mobilité, de nombreux gouvernements ont imposé des mesures préventives, souvent très restrictives, limitant ou interdisant les mouvements de personnes dans le but d'endiguer la propagation du virus. Ainsi, dès le 15 mars 2020, le gouvernement de la république islamique de Mauritanie a progressivement mis en place des mesures limitant les déplacements dans le pays pour contenir la propagation de l’épidémie dans le pays. Ces mesures, comme le couvre-feu et les restrictions des voyages, ont été graduellement levées à partir de juillet 2020 et remises à nouveaux en décembre 2020. Afin de mieux comprendre comment ces restrictions affectent la mobilité dans le pays, le pilier thématique du Système des Nations Unies sur les points d’entrée a développé un outil de collecte de données permettant de cartographier l'emplacement des principaux points d'entrée dans le pays, de recueillir des données sur leur statut opérationnel et d'identifier les mesures et restrictions imposées à ces points. Cet outil utilise la méthodologie DTM de l’Organisation internationale pour le migrations (OIM). Les évaluations ont pour but d'aider les autorités nationales, les agences des Nations Unies, les organisations et autres parties prenantes clés à identifier et à développer des interventions adéquates de préparation et de réponse à la pandémie au niveau des PdE. Ce rapport quadrimestriel présente des informations sur le statut opérationnel, les mobilités transfrontalières et les mesures préventives mises en place dans 28 PdE à travers le pays.

Contact

DTMMauritania@iom.int

Methodology

Mobility Tracking

Afrique de l'Ouest et du Centre — Tableau de Bord Mensuel sur la Crise du Liptako Gourma 12 (31 Décembre 2020)

La région du Sahel central, et plus particulièrement la zone du Liptako Gourma, qui enjambe le Burkina Faso, le Mali et le Niger, est témoin d’une crise complexe qui comprend comme enjeux une compétition grandissante pour le contrôle de ressources; des bouleversements climatiques; une croissance démographique galopante; des niveaux élevés de pauvreté; l’absence d’opportunités économiques et un sentiment de désillusion quant au futur; des tensions communautaires; l’absence de présence étatique et le manque de services sociaux de base; et des violences provoquées par des réseaux de crime organisé et des groups armés non étatiques. La crise a engendré, en 2020, la mort de 5 000 personnes 2020 (au 31 août) et conduit à des déplacements de populations significatifs dans les quatre pays touches par la crise. Au 31 décembre 2020, 1 658 684 individus étaient déplacés par la crise, y compris 1 485 545 Personnes déplacées internes (90% de la population affectée) et 173 139 réfugiés (10%). Soixante-quatre pour cent de la population déplacée (1 069 361 personnes) se trouvaient au Burkina Faso, 20 pour cent au Mali (324 843), 12 pour cent au Niger (200 620) et 4 pour cent en Mauritanie (63 860).

Contact

Regional Office Dakar, RODakar-DataResearch@iom.int

Afrique de l'Ouest et du Centre — Tableau de Bord Mensuel sur la Crise du Bassin du Lac Tchad 27 (30 Décembre 2020)

La crise dans le Bassin du lac Tchad est le résultat d’une combinaison complexe d’une multitude de facteurs, y compris un conflit armé impliquant des groups armés non étatiques, des niveaux extrêmes de pauvreté, un sous-développement persistent, et des bouleversements climatiques, qui ont conduit à des déplacements de populations importants. Le 30 décembre 2020, le Cameroun, le Tchad, le Nigeria et le Niger accueillaient 5 066 212 individus affectés par la crise, dont des Personnes déplacées internes (PDI), des réfugiés et des retournés (anciennes PDI et retournés de l’étranger). 76 pour cent d’entre eux (soit 3 833 232 personnes) se trouvaient au Nigeria, 11 pour cent au Cameroun (560 085 personnes), 8 pour cent au Tchad (409 326 personnes) et 5 pour cent au Niger (263 569 personnes).

Contact

Regional Office Dakar, RODakar-DataResearch@iom.int