Tchad — Dashboard de Déplacement 14 (Février — Mars 2021) 

31 Mar 2021 Chad Round 14 French Download

Le Tchad fait, depuis 2015, l’objet d’attaques perpétrées par des groupes armés présents dans le bassin du Lac Tchad (Cameroun, Niger, Nigeria, Tchad) ayant engendré des déplacements massifs de populations, aussi bien internes que transfrontaliers. Au Tchad, l’OIM met en œuvre sa Matrice de suivi des déplacements (DTM, Displacement Tracking Matrix) dans la province du Lac depuis mai 2015 pour mesurer l’évolution du nombre, des profils et des besoins des populations déplacées suite à cette crise, afin de mieux orienter les programmes humanitaires et de développement. Ce tableau de bord présente les résultats d'évaluations menées auprès d'informateurs clés entre le 17 février et le 17 mars 2021 dans 228 lieux de déplacement.

Pendant ce round, une augmentation de 16 pour cent du nombre de personnes déplacées a été observée par rapport au round 13. Cette hausse peut s’expliquer par la continuation de la dégradation des conditions de sécurité depuis la fin de l’année 2020, principalement dans les sous-préfectures de Kangalam et Ngouboua. L’insécurité a contraint de nombreuses personnes à se déplacer, notamment vers la sous-préfecture de Baga-Sola, au sein de laquelle la population déplacée identifiée a augmenté de 75 pour cent par rapport au round 13. Par ailleurs, les informateurs clés ont indiqué que plus 21 000 personnes se sont déplacées d’une localité à une autre afin d’augmenter leurs chances d’accéder à l’assistance humanitaire. Neuf localités accueillent plus de 10 000 personnes, et cette concentration des personnes déplacées dans ces localités pourrait encore s’accentuer suivant la disponibilité de l'assistance humanitaire dans ces localités.

Contact

DTM Tchad, dtmtchad@iom.int