République Centrafricaine — Rapport sur les mouvements de transhumance 1 (1er Janvier — 15 Fevrier 2020)

15 Sep 2020 Central African Republic Round 1 French Download

La transhumance est une pratique très répandue en Afrique, surtout dans la zone Australe et Centrale, y compris en République Centrafricaine (RCA). Cependant, depuis plusieurs années, la transhumance en RCA est marquée par pics de tensions entre différents groupes d’éleveurs transhumants d’une part, entre groupes armés et éleveurs transhumants d’autre part, mais aussi entre éleveurs transhumants et population sédentaires (habitants des localités ou agriculteurs) au point de générer des déplacements internes à travers le pays. L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) travaillent conjointement sous financement du Peace Building Fund (PBF), à la mise en oeuvre du projet « Restauration de la paix et du dialogue entre les communautés affectées par la transhumance transfrontalières RCA-Tchad ». La contribution de l’OIM par le biais de la DTM se concentre sur la collecte de données visant à renforcer et faciliter les stratégies et mécanismes de gestion pacifique des conflits suscités par la transhumance, au travers de la mise à disposition de données fiables et de cartographie sur les mobilités pastorales. Ce rapport met l’accent sur l’impact des mouvements de transhumance sur les communautés vivant le long des axes géographiques du projet : Préfectures de la Nana-Gribizi, Bamingui-Bangoran, et l’Ouham, plus spécifiquement dans 129 localités. La collecte de données a eu lieu entre 01er Janvier 2020 et le 15 Février 2020.

Contact

DTM Central African Republic, DTMRCA@iom.int