Cameroun — Extrême Nord — Tableau de bord de Suivi des déplacements R-25 (Août 2022)

07 Nov 2022 Cameroon Round 25 Download

Depuis 2014, le Cameroun est l’objet d’attaques perpétrées par des groupes armés. Les attaques et les menaces récurrentes continuent de provoquer des déplacements de populations vivant dans la région de l’Extrême-Nord. Du fait de sa situation géographique et culturelle, et notamment sa proximité avec le Nigéria et le Tchad, la région a subi des dégâts matériels et humains importants.

En réponse, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) déploie, depuis novembre 2015, la Matrice de suivi des déplacements (Displacement Tracking Matrix- DTM, en anglais), un outil qui collecte des données sur les tendances de déplacement ainsi que les besoins humanitaires multisectoriels des personnes affectées par les crises. A travers sa composante du suivi des déplacements, la DTM collecte des données auprès d’informateurs clés (autorités locales,  chefs de communautés, représentants de déplacés, gestionnaires de sites) au sein des localités et sites d’accueil des déplacés, retournés et réfugiés hors camp. Ces informations sont analysées et partagées avec la communauté humanitaire afin d’orienter les programmes de réponse ou des évaluations sectorielles plus approfondies.

Ce tableau de bord présente la situation de déplacement dans 1191 localités (1092) et site spontanés (99) accueillant les personnes déplacées internes (PDI), retournés et réfugiés hors camp. La  collecte de données a été réalisée auprès de 4 298 informateurs clés  entre le 11 et 24 août 2022 dans 6 départements  de la région de l’Extrême-Nord : Diamaré, Logone-Et-Chari,  Mayo-Danay, Mayo-Kani, Mayo Sava et Mayo-Tsanaga.

Contact

DTM Cameroon, DTMCameroon@iom.int