Cameroun – Extrême-Nord — Indice de stabilité 3 (9—17 Février 2022)

22 Jun 2022 Cameroon Round 3 Download

Depuis 2014, la région de l’extrême nord du Cameroun est victime d’attaques de groupes armées non étatiques, qui s’ajoutent aux désastres naturelles et des conflits intercommunautaires qui ont crée des crises humanitaires marquées par de mouvements de populations. Des mouvements de retour et des déplacements de courte et longue durée ont continué à être signalés dans les différentes départements de la région. Une proportion importante de personnes déplacées internes, de retournées et refugiés hors camp vivent encore dans les localités dans des conditions de protection et d’assistance inadéquates, le reste de la population déplacée étant dispersée dans les zones rurales dans des familles d’accueils ou sur des sites spontanés de déplacement. Malgré l’amélioration des conditions de sécurité dans certaines localités a permis de faciliter le retour de certains ménages, des nombreux obstacles persistent les empêchant de trouver des solutions durables à leur déplacement.

Afin de trouver des solutions durables des populations mobiles - que ce soit par le retour dans les communautés d’origine, l’intégration locale ou la réinstallation - et de prévenir de nouveaux déplacements dans la région de l’ Extrême Nord, il est essentiel de comprendre les niveaux relatifs de stabilité dans les lieux accueillant des populations déplacées. Par conséquent, l’OIM, a lancé la collecte de données sur l’Indice de stabilité (IS) pour évaluer la stabilité de ces zones accueillant des populations déplacées. L’IS cherche à comprendre quels facteurs influencent la stabilité d’un lieu, ce qui peut éclairer les interventions programmatiques prioritaires le long du lien humanitaire, de paix et  de développement (HDP Nexus) afin de renforcer la résilience et la stabilité, fournir des solutions durables et prévenir de futurs déplacements forcés.