Share

Télécharger

Share

Contacter
dtmhaiti@iom.int
Langue
English
Emplacement
Haiti
Période couverte
Jan 27 2024
Feb 02 2024
Activité
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking

Ces informations ont été recueillies à la suite des attaques armées dans les quartiers de Pernier et ses environs dans la commune de Pétion Ville, dans le quartier de Drouillard dans la commune de Cité Soleil et le quartier de Wharf de la Saline dans celle de Port-au-Prince. Les attaques à Pernier et Drouillard ont débuté le 30 janvier 2024 et à Wharf de la Saline le 27 janvier. Ce rapport est une mise à jour de celui publié le 31 janvier et d’autres mises à jour seront publiées selon l’évolution des déplacements. Un total de 4 327 personnes sont déjà déplacées suite à ces attaques dont 2 411 suite aux attaques à Pernier, 1 239 suite à celles à Wharf de la Saline ainsi que 677 à Drouillard. La majorité de populations déplacées (60%) se sont réfugiées dans des familles d’accueil et 40% dans des sites (1 731 personnes dans 6 sites dont 4 sites existants avant ces incidents et 2 nouveaux sites créés à la suite de ceux-ci)

Télécharger

Share

Contacter
DTM Mali, DTMMali@iom.int
Langue
French
Emplacement
Mali
Période couverte
Sep 11 2023
Oct 26 2023
Activité
  • Survey
  • Flow Monitoring
  • Migrants presence

Dans l’organisation des circulations migratoires vers, à travers ou au départ du Mali, la région de Gao joue un rôle de premier plan en tant que carrefour migratoire vers lequel convergent des flux migratoires provenant des autres régions du Mali mais aussi de tous les pays d’Afrique de l’Ouest et même de certains pays de l’Afrique centrale. Dans les parcours migratoires, la région de Gao constitue une étape pour certains et un point de chute pour d’autres. La reconfiguration des migrations s’est davantage renforcée avec l’émergence et le développement de l’exploitation depuis le début des années 2010 dans l’espace Sahara-Sahel. La présence de sites aurifères dans la région de Gao a attiré un nombre important de personnes, en lien avec les activités minières. En raison de ce contexte migratoire particulier, de nombreux migrants se retrouvent dans une situation de vulnérabilité sur les routes, dans les villes et sur les sites d’orpaillage avec des besoins d’assistance et de protection.

C’est dans l’optique de comprendre ces nouvelles dynamiques qui caractérisent la région de Gao afin de renforcer les connaissances sur le phénomène migratoire et de contribuer à l’élaboration de stratégies et à la mise en oeuvre des programmes d’assistance durable et de protection des migrants au Mali que cette étude a été initiée par l’Organisation internationale pour les migrations.

Télécharger

Share

Contacter
DTM Mali, DTMMali@iom.int
Langue
French
Emplacement
Mali
Période couverte
Dec 01 2023
Dec 31 2023
Activité
  • Mobility Tracking
  • Baseline Assessment

Au cours de l’année 2023, le suivi des tendances de déplacement était complexe, avec des mouvements de retour, y compris avortés, des déplacements de courte durée ont continué à être signalés dans différentes régions du pays dans un contexte marqué par l’insécurité, des combats et attaques sporadiques dans plusieurs localités, occasionnant des déplacements internes de populations civiles. Le caractère violent des conflits a provoqué d’importants déplacements de populations à l’intérieur du territoire malien et dans les communes frontalières entre le Burkina Faso et le Niger. Aussi des déplacements internes à la suite de catastrophes naturelles ont été enregistrés dans certaines localités du pays avec des conséquences de plus en plus drastiques.
Par ailleurs, l’amélioration significative des conditions de sécurité dans certaines localités a permis à de nombreuses personnes déplacées internes (PDI), vivant toujours dans des conditions extrêmes à regagner leurs foyers au Centre et au Nord du pays, mais de nombreux obstacles persistent, les empêchant de trouver des solutions durables à leur déplacement.

Télécharger

Share

Contacter
DTMmauritania@iom.int
Langue
French
Emplacement
Mauritania
Période couverte
Nov 27 2023
Dec 25 2023
Activité
  • Mobility Tracking
  • Village Assessment

Le suivi des situations d’urgence (en anglais, Emergency Tracking Tool, ETT) est une des composantes de la Matrice de suivi des déplacements (en anglais, Displacement Tracking Matrix, DTM) déployée par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Il a pour objectif de rassembler des informations sur les mouvements significatifs et soudains de populations, ainsi que sur des urgences sécuritaires et climatiques.

Les données ont été collectées du 27 novembre au 25 décembre 2023 dans les localités accueillant des populations retournées et réfugiées. Cette collecte d’informations a été menée par des équipes constituées des services déconcentrés de l’Etat, des agences des Nations Unies, de la Croix-Rouge française, des organisations non-gouvernementales internationales et nationales. Les informations ont été collectées auprès de 33 informateurs clés, principalement des chefs de communautés.

Ce tableau de bord présente des informations portant sur les populations ayant pris refuge en Mauritanie pour des raisons sécuritaires entre octobre et décembre 2023, depuis les régions de Tombouctou et de Ségou au Mali. Ces populations sont retournées vers les communes de Bassikounou, Dhar, Megve et Vassala dans la wilaya du Hodh Ech Chargi. Toutefois, les besoins identifiés concernent à la fois ceux des populations retournées et des populations réfugiées qui se sont déplacées vers ces localités d’accueil.

Télécharger

Share

Contacter
dtmhaiti@iom.int
Langue
French
Emplacement
Haiti
Période couverte
Jan 27 2024
Jan 31 2024
Activité
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking

Ces informations ont été recueillies à la suite des attaques armées dans les quartiers de Pernier et ses environs dans la commune de Pétion Ville, dans le quartier de Drouillard dans la commune de Cité Soleil et le quartier de Wharf de la Saline dans celle de Port-au-Prince. Les attaques à Pernier et Drouillard ont débuté le 30 janvier 2024 et à Wharf de la Saline le 27 janvier. Au moment de l’élaboration de ce rapport, certaines attaques sont en cours et les déplacements des populations en conséquence. Des mises à jour seront publiées selon l’évolution des déplacements. Un total de 3 314 personnes sont déjà déplacées suite à ces attaques dont 1 398 suite aux attaques à Pernier, 1 239 suite à celles à Wharf de la Saline ainsi que 677 à Drouillard. La majorité de populations déplacées (60%) se sont réfugiées dans des familles d’accueil et 40% dans des sites (1 331 personnes dans 4 sites dont 3 sites existants avant ces incidents et 1 nouveau site créé à la suite de ceux-ci).

Télécharger

Share

Contacter
DTM Tchad, dtmtchad@iom.int
Langue
English
Emplacement
Chad
Période couverte
Oct 05 2023
Nov 08 2023
Activité
  • Mobility Tracking
  • Site Assessment
  • Baseline Assessment

Depuis 2015, le Tchad fait l’objet d’attaques perpétrées par des groupes armés non-étatiques présents dans le bassin du Lac Tchad engendrant des déplacements massifs de populations, aussi bien internes que transfrontaliers. Au Tchad, l’OIM met en œuvre sa Matrice de suivi des déplacements (DTM, Displacement Tracking Matrix en anglais) dans la province du Lac depuis mai 2015 pour mesurer l’évolution du nombre, des profils et les besoins des populations déplacées à la suite de cette crise, afin de mieux orienter les programmes humanitaires et de développement. Les données sont collectées à travers des entretiens avec des informateurs clés (autorités locales, chefs traditionnels, représentants des personnes déplacées et gestionnaires de sites) dans les villages et sites d’accueil des personnes déplacées, ainsi que par des observations directes dans ces localités.

Ce tableau de bord présente les résultats d'évaluations menées entre le 05 octobre et le 08 novembre 2023 dans 281 lieux de déplacement. Une diminution globale de 7 pour cent par rapport au round précédent s’observe. Cette diminution est attribuée à l'interruption de l'aide humanitaire, notamment dans les sites qui recevaient l’assistance alimentaire, plusieurs personnes ont donc quitté ces sites à la recherche de moyens de subsistance. Dans la majorité des sites (49%) la dernière fois que l'aide a été reçue remonte de 6 mois à 1 an, ce qui représente une augmentation par rapport au round précédent. De même, le pourcentage des besoins humanitaires primaires en nourriture et en eau a augmenté de 14 et 6 pour cent, respectivement. Dans de nombreux endroits où une baisse significative des déplacés a été observée, les informateurs clés ont affirmé que les populations se sont déplacées vers des  zone insulaires pour chercher des moyens de subsistance malgré l'insécurité qui y règne. En corrélation avec la diminution du nombre de personnes déplacées, une augmentation des retournés anciennement PDI se note, principalement dans les sites ayant accès aux îles de Kangalam et Bol. Cependant, ces retours ne peuvent pas être considérés comme durables en raison du manque d'accès aux services de bases. Cette collecte de données a été réalisée en partenariat avec la Commission Nationale d'Accueil et de Réinsertion des Réfugiés et Rapatriées (CNARR) et l'Association pour l'Action Humanitaire et le Développement Durable (ACHDR). Les données ont été triangulées par la DTM et validées ensuite par le gouvernement tchadien. 

Télécharger

Share

Contacter
DTMRCA@iom.int
Langue
English
Période couverte
Aug 01 2023
Dec 08 2023
Activité
  • Displacement Solutions
  • Mobility Tracking

Depuis plusieurs années, la République centrafricaine (RCA) est affectée par des crises politiques, sécuritaires et humanitaires liées aux violences armées, aux tensions intercommunautaires et à des désastres. La situation sécuritaire reste globalement volatile sur l’étendue du territoire national marquée par des affrontements sporadiques entre éléments armés luttant pour le contrôle du territoire et des ressources. 

L’enquête sur l’indice de solution et de mobilité (ISM) a été menée par la Matrice de suivi des déplacements (en anglais Displacement Tracking Matrix, DTM) du 01er août au 08 septembre 2023 dans cinq préfectures pilotes : Ouham, Haute-Kotto, Basse-Kotto, Nana-Gribizi et Ouaka.

L’évaluation a eu pour objectif de déterminer la relative stabilité ou fragilité à l’échelle de chaque localité en considérant quatre piliers affectant la stabilité des zones : la sécurité, la cohésion sociale, les moyens de subsistance et l’accès aux services de base et la résilience face aux catastrophes.

Les résultats permettront d’élaborer des stratégies intégrant le lien entre l’action humanitaire et les solutions durables, de prioriser et de planifier les ressources selon la stabilité ou fragilité des zones pour des interventions cohérentes et complètes qui associent les approches humanitaires, de relèvement et de stabilisation.

Jeux de données publique

Share

Contacter
DTM Burundi, DTMBurundi@iom.int
Emplacement
Burundi
Activité
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking
Période couverte
Jan 21 2024 -
Jan 27 2024

La DTM a identifié 2 785 personnes affectées (535 ménages) dont 141 personnes déplacées (27 ménages) par les les pluies torrentielles et la grêle dans les provinces de Kayanza, Makamba, Gitega, Cankuzo et Rutana.

Population Groups

IDPs

Residents

Survey Methodology

Unit of Analysis Or Observation

Admin Area 2

Admin Area 3

Community

Type of Survey or Assessment

Key Informant

Keywords

Health

Mobility

Protection

Shelter

WASH

Geographical Scope Partial Coverage

Administrative boundaries with available data

The current dataset covers the following administrative boundaries

Jeux de données publique

Share

Contacter
DTM Burundi, DTMBurundi@iom.int
Emplacement
Burundi
Activité
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking
Période couverte
Jan 14 2024 -
Jan 20 2024

La DTM a recensé un total de 20 951 personnes affectées et 2 424 personnes déplacées en raison de diverses urgences survenues en Burundi. Ces urgences, comprenant des vents violents et des pluies torrentielles, ont été particulièrement prévalentes dans les provinces de Bubanza, Ruyigi, Muyinga, et Cankuzo

Population Groups

IDPs

Residents

Survey Methodology

Unit of Analysis Or Observation

Admin Area 2

Admin Area 3

Community

Type of Survey or Assessment

Key Informant

Keywords

Health

Mobility

Protection

Shelter

WASH

Geographical Scope Partial Coverage

Administrative boundaries with available data

The current dataset covers the following administrative boundaries

Jeux de données publique REQUEST ACCESS

Share

Contacter
DTM Burundi, DTMBurundi@iom.int
Emplacement
Burundi
Activité
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking
Période couverte
Jan 08 2024 -
Jan 13 2024

La DTM a identifié 6 861 personnes affectées, dont 453 personnes déplacées par les glissements de terrain, les pluies torrentielles, les inondations et les vents violents dans les provinces de Bujumbura Rural, Makamba, Gitega, Cibitoke et Bururi.

A more detailed version of this dataset is available, to get access kindly click on the 'Request Access' button
Population Groups

IDPs

Residents

Survey Methodology

Unit of Analysis Or Observation

Admin Area 2

Admin Area 3

Community

Type of Survey or Assessment

Key Informant

Keywords

Health

Mobility

Protection

Shelter

WASH

Geographical Scope Partial Coverage

Administrative boundaries with available data

The current dataset covers the following administrative boundaries