Share

Télécharger

Share

Contacter
RO Dakar, RODakar-DataResearch@iom.int
Langue
English
Emplacement
Période couverte
Dec 01 2023
Jan 31 2024
Activité
  • Other
  • Mobility Tracking

Le rapport d’outil de veille sur la situation dans les quatre pays côtiers du golfe de Guinée (Ghana, Bénin, Togo et Côte d’Ivoire) en date du 31 janvier 2024, élaboré par le Groupe régional d’analyse intersectorielle (GRANIT) sous la direction et l’impulsion d’OCHA, de l’OIM et de REACH, fait le suivi, sur la base des données et les analyses de partenaires humanitaires et de développement, des tendances relatives à des indicateurs clés reflétant la situation dans les quatre pays côtiers limitrophes du Burkina Faso, au 31 janvier 2024.

Ainsi, le rapport examine l’évolution, au Ghana, au Togo, au Bénin et en Côte d’Ivoire :

- des incidents sécuritaires;

- des types et fréquence de violences;

- des déplacements forcés de PDI et de réfugiés;

- de l’ouverture des frontières internationales;

- de la sécurité alimentaire et de la nutrition;

- des violences basées sur le genre;

- des dynamiques communautaires;

- et de la situation des Droits de l’Homme.

Télécharger

Share

Contacter
DTM Haiti, dtmhaiti@iom.int
Langue
French
Emplacement
Haiti
Période couverte
Mar 19 2024
Mar 22 2024
Activité
  • Mobility Tracking
  • Site Assessment
  • Baseline Assessment

Afin de continuellement informer les réponses humanitaires dans les sites de la ZMPP, le cluster CCCM et la DTM conduisent des collectes des données hebdomadaires dans ces sites pour mettre à jour les informations de base sur la situation de déplacement dans les sites. 

Ce rapport présente la situation au 22 mars 2024. Au total 86 sites sont actifs dans la ZMPP accueillant 88 743 PDIs, cela représente 3% de plus comparé à la semaine précédente.

Jeux de données publique

Share

Contacter
DTM Haiti, dtmhaiti@iom.int
Emplacement
Haiti
Activité
  • Mobility Tracking
  • Site Assessment
  • Baseline Assessment
Période couverte
-
Mar 19 2024

Ce dataset inclut les données sur les Populations Déplacées Internes résidant dans des sites dans la Zone Métropolitaine de Port-au-Prince (ZMPP) à la date du 22 mars 2024.  Au total, 88 743 PDIs (21 121 ménages) sont accueillies dans 86 sites dans la ZMPP, soit 3% de plus que le 15 mars. Sur les 86 sites, 33 sont des écoles. 

Population Groups

IDPs

Survey Methodology

Unit of Analysis Or Observation

Admin Area 2

Admin Area 3

Admin Area 4

Household

Individual

Site

Site or Location

Type of Survey or Assessment

Key Informant

Keywords

CCCM

Demographics

Mobility

Protection

WASH

Geographical Scope Full Coverage

Administrative boundaries with available data

The current dataset covers the following administrative boundaries

Jeux de données publique

Share

Contacter
DTM Burundi, DTMBurundi@iom.int
Emplacement
Burundi
Activité
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking
Période couverte
Jan 01 2024 -
Apr 07 2024

Du 31 Mars - 07 Avril 2024, la DTM a identifié 16 182 personnes affectées et 832 personnes déplacées par les inondations, les pluies torrentielles, et les glissements de terrain. 

Population Groups

IDPs

Residents

Survey Methodology

Unit of Analysis Or Observation

Admin Area 2

Admin Area 3

Community

Type of Survey or Assessment

Key Informant

Keywords

Health

Mobility

Protection

Shelter

WASH

Geographical Scope Partial Coverage

Administrative boundaries with available data

The current dataset covers the following administrative boundaries

Télécharger

Share

Contacter
RO Dakar, RODakar-DataResearch@iom.int
Langue
English
Emplacement
Période couverte
Feb 01 2024
Feb 29 2024
Activité
  • Mobility Tracking

La République centrafricaine (RCA) souffre d’instabilité depuis deux décennies. La dernière crise atteignant le pays a débuté en 2012, suite à une prise du pouvoir violente, et a depuis évolué en un état d’insécurité et de fragilité permanent, découlant d’une crise complexe de long-terme qui s’est étendue dans les pays voisins. Cette dernière est caractérisée par des rivalités pour le pouvoir parmi les élites du pays, l’absence d’institutions étatiques et d’investissement d’argent public, des tensions inter-ethniques et inter-religieuses et la lutte pour le contrôle de ressources. Plus récemment, la partie à l’est du pays est affectée par la crise ayant éclaté mi-avril 2023 au Soudan, témoignant d’un nombre croissant de personnes déplacées. En février 2024, il est dénombré un total de 4 034 959 individus affectés, y compris 522 231 personnes déplacées internes (PDI) (13% de la population déplacée), 2 196 858 retournés anciennes PDI (54%), 528 521 retournés de l’étranger (13%) et 787 349 réfugiés (20%).

En RCA, les personnes retournées, anciennement déplacées internes, représentent la majeure partie de la population affectée. Les réfugiés centrafricains ont pris principalement refuge au Cameroun (354 523 individus ou 47% des réfugiés), en République Démocratique du Congo (RDC) (211 846 individus ou 28% des réfugiés) et au Tchad (133 495 individus ou 18% des réfugiés). Néanmoins, 18 279 réfugiés centrafricains sont encore dénombrés au Soudan (2% des réfugiés). Depuis le début de la crise Soudanaise, ce sont 41 795 individus qui sont entrés en RCA. En effet, le pays est le refuge d’individus de pays voisins avec 32 856 réfugiés venus du Soudan (22 155 individus), de la RDC (6 425), du Sud Soudan (2 786 individus) et du Tchad (1 490 individus).

Jeux de données publique

Share

Contacter
DTMDRC@iom.int
Activité
  • Mobility Tracking
  • Baseline Assessment
Période couverte
Mar 01 2024 -
Mar 13 2024

Dans la région orientale de la République démocratique du Congo (RDC), en particulier dans le Nord-Kivu, un conflit prolongé et de plus en plus complexe persiste, caractérisé par la présence de nombreux groupes armés tels que le groupe M23 et les Forces armées congolaises (FARDC) et leurs alliés respectifs. Cette situation a conduit à une instabilité généralisée et à une crise humanitaire sans précédent dans la province du Nord-Kivu. Les hostilités en cours ont entraîné des déplacements importants de la population locale, dont beaucoup ont été contraints de fuir leur domicile, ce qui a encore aggravé une situation déjà désastreuse. Le conflit a créé un besoin urgent d'aide humanitaire à grande échelle, mais la réponse reste inadéquate pour répondre aux immenses besoins en raison du manque de ressources et des difficultés d'acheminement de l'aide dues à l'instabilité et aux conditions dangereuses sur le terrain.
Depuis janvier 2024, le groupe M23, soutenu par le groupe Alliance Fleuve Congo (AFC), a lancé des offensives intensifiées contre les positions des FARDC et de leurs alliés, entraînant l'expansion de la zone d'influence du groupe M23 par la capture de villes et de villages importants dans les territoires de Rutshuru et de Masisi. Cette escalade a provoqué une prolifération d'acteurs armés, rapprochant les positions militaires des FARDC des sites de déplacement près de Goma, exacerbant, en plus des besoins humanitaires, des pertes en vies humaines, des blessures, des activités criminelles croissantes et un déplacement massif de populations vulnérables. Les territoires de Rutshuru et de Masisi subissent actuellement les conséquences les plus graves de ce conflit.
Au début du mois de mars 2024, une recrudescence des hostilités s'est produite dans le territoire de Rutshuru impliquant les groupes Mutanda et Kihondo dans les villages de Nyanzale, Kirima, Kikuku et Kibirizi, conduisant à l'occupation de plusieurs villages dont Kibirizi, Nyanzale, Kirima, Kikuku, Kihondo, Mutanda, Somikivu, Bwalanda/Mine, Kashalira, Kibingu, Kabanda, et Vitshumbi par le groupe M23. Simultanément, du 7 au 9 mars, des affrontements ont éclaté dans le territoire de Masisi englobant le groupement Bashali Mokoto, le village de Kashuga, Kalembe et les zones adjacentes, ce qui a conduit à un renforcement de contrôle dans les territoires entourant Goma et à un isolement accru de la ville considérée comme la capitale du Nord-Kivu.
Depuis le début de la crise, l'OIM, par le biais de la matrice de suivi des déplacements (DTM) continue à mener une série d'évaluations rapides, y compris le suivi des urgences (EET/ERM), l'analyse des crises et enregistrement avec priorité de répondre aux besoins immédiats d'information en vue de comprendre la dynamique des déplacements et les besoins.
Ce rapport présente les résultats des évaluations menées dans les différentes zones de déplacement et de retour du 1 au 13 mars 2024.

Population Groups

IDPs

Returnee (Previously Internally Displaced)

Survey Methodology

Unit of Analysis Or Observation

Admin Area 2

Admin Area 3

Admin Area 4

Type of Survey or Assessment

Key Informant

Keywords

Demographics

Mobility

Geographical Scope

Administrative boundaries with available data

The current dataset covers the following administrative boundaries

Télécharger

Share

Contacter
DTM Tchad, dtmtchad@iom.int
Langue
English
Emplacement
Chad
Snapshot Date
Mar 13 2024
Activité
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking

Le suivi des urgences a pour but de recueillir des informations sur les mouvements importants et soudains, ainsi que sur des urgences de sécurité et climatiques. Les informations sont collectées par le biais d’entretiens avec des informateurs clés ou par des observations directes.

Ce tableau de bord présente des informations sur le déplacement ayant eu lieu le 09 mars 2024 dans la ville d’Ounianga-Kébir, située dans la province de l’Ennedi Ouest, près de la frontière libyenne.

Télécharger

Share

Contacter
DTM Tchad, dtmtchad@iom.int
Langue
English
Emplacement
Chad
Période couverte
Jan 12 2024
Feb 21 2024
Activité
  • Mobility Tracking
  • Event Tracking

Le suivi des urgences a pour but de recueillir des informations sur les mouvements importants et soudains, ainsi que sur des urgences de sécurité et climatiques. Les informations sont collectées par le biais d’entretiens avec des informateurs clés ou par des observations directes.

Ce tableau de bord synthétise les mouvements de personnes survenus dans la province du Lac, ces données sont recueillies du 12 janvier au 21 février 2024 pour des arrivées datant du 02 janvier au 18 février 2024.

Télécharger

Share

Contacter
DTM Haiti, dtmhaiti@iom.int
Langue
French
Emplacement
Haiti
Période couverte
Mar 09 2024
Mar 15 2024
Activité
  • Mobility Tracking
  • Site Assessment
  • Baseline Assessment

Afin de continuellement informer les réponses humanitaires dans les sites de la ZMPP, le cluster CCCM et la DTM conduisent des collectes des données hebdomadaires dans ces sites pour mettre à jour les informations de base sur la situation de déplacement dans les sites. 

Ce rapport présente la situation au 15 mars 2024. Au total 84 sites sont actifs dans la ZMPP accueillant 86 040 PDIs, cela représente 12% de moins comparé à la semaine précédente.

Jeux de données publique

Share

Contacter
DTM Haiti, dtmhaiti@iom.int
Emplacement
Haiti
Activité
  • Mobility Tracking
  • Site Assessment
  • Baseline Assessment
Période couverte
Mar 09 2024 -
Mar 15 2024

Ce dataset inclut les données sur les Populations Déplacées Internes résidant dans des sites dans la Zone Métropolitaine de Port-au-Prince (ZMPP) à la date du 15 mars 2024.  Au total, 86 040 PDIs (20 882 ménages) sont accueillis dans 85 sites dans la ZMPP, soit 12% de moins que le 08 mars. Sur les 86 sites qui étaient actifs le 08 mars, 6 fermés durant cette semaine et 5 nouveaux ont été créés, passant le nombre des sites actifs à 85 à la date du 15 mars. 

Population Groups

IDPs

Survey Methodology

Unit of Analysis Or Observation

Admin Area 2

Admin Area 3

Admin Area 4

Household

Individual

Site

Site or Location

Type of Survey or Assessment

Key Informant

Keywords

CCCM

Demographics

Mobility

Geographical Scope Full Coverage

Administrative boundaries with available data

The current dataset covers the following administrative boundaries